Articles

Conférence en Belgique

Les éclaireurs d'âmes à la manœuvre.

Le titre de notre article en dit long sur l'investissement de Kate (ci-contre) et de Rémi. Tout est partie d'une journée de rencontre, un dimanche après midi dans notre local. Kate et Rémi avaient fait la route depuis la Belgique pour nous rencontrer. Nous découvrions des personnes attachantes, mû d'un entrain communicatif. Kate avait l'idée de nous faire venir en Belgique dans leur groupe "Les éclaireurs d'âmes". Très vite, l'invitation de venir réaliser une conférence en Belgique fut arrêtée. Kate et Rémi, aidés de leurs bénévoles organisaient de A à Z ce rendez-vous. Nous n'avions, alors, qu'a nous laissé aller, emportés par l'entrain de ce petit monde. La salle était splendide, suréquipée, le tout dans un somptueux immeuble dans une non moins ravissante ville. Tout était réunie pour vivre un moment bien agréable.
Vingt heures et trente minutes, la salle était comble, nous nous lancions dans notre présentation, après avoir été interviewé par Alexis, fondateur et animateur de la chaine Youtube "Les Sentiers du Réel"
La CIT présidait avec nous sur l’estrade. Elle était sous tension, Christophe et Omar surveillant de prés les moindres indices d'une quelconques manifestations. Marguerite, restée dans la salle, participait à la conférence. Bien que nous n'entamions pas une expérimentation TCI dirigée dans le vrai sens du terme, nous n'étions pas contre un petit signe spontané. Nous en avons eu trois. Trois images que Christophe enregistrait pendant que Joël et Laurie expliquaient à l'auditoire le principe de notre recherche TCI.
La conférence se terminait par une visite de la CIT. Après la présentation de celle-ci par le Grepp, la salle entière se levait pour venir voir de prêt l'installation. S"en suivie la séance des questions réponses, permettant de considérer l’intérêt qu'avait suscité notre intervention. La soirée se terminait à 23h30, heureux d'avoir pu partager notre cheminement technique.

La grande cellule de contact et la CIT n'ont pas fini de susciter l’intérêt, nous espérons grandement pouvoir un jour présenter au public les résultats probants d'une communication croisée. Nous y travaillons.

Merci à Kate, Rémi et tous les adhérents de l'association Les éclaireurs d'âmes.