Grande révision technique et nouveauté

Une réunion technique pleine de promesses.

La recherche dans les phénomènes dits paranormaux amène souvent à faire des choix cruciaux. Des orientations qui doivent nous permettre de tracer une ligne directrice la plus droite possible afin de ne pas nous perdre dans les innombrables directions d'applications qui existe dans ce domaine. Ce soir, nous entamions une mise à jour de la Cellule Itinérante, afin d'y adapter les dernières innovations techniques mise en place dans la grande Cellule.

Après plusieurs expérimentations fructueuses et très prometteuses réalisées par nos confrères du Grepp, il était temps de faire évoluer le concept et ainsi revoir les problèmes de réglages dus à la fabrication même de la Cellule Itinérante. Ainsi, nous démontions l'ensemble des éléments et réfléchissions à l'adaptation d'un montage optique Strioscopique (dont les résultats avec la grande Cellule nous confortent sur le bien fondé de ce principe). Ainsi donc, nous installerons prochainement un cadre de maintient sur lequel sera fixer tous les éléments nécessaires pour le procédé (caméras, cheminement laser, projecteur vidéo, générateur de formes aléatoires et collimateur). Nous installerons également un miroir Kepler de courte focale. Nous n'aurons plus besoin du puis de lumière, remplacé par une petite LED nécessaire pour la transformé de Fourier. Nous supprimerons pour le moment la parabole excentrée, sensée faire converger le son en son foyer. En effet, nous n'expérimenterons pas maintenant le son avec la petite cellule, attendant l’avènement du "larynx virtuel" que nous étudions en ce moment même. Cette petite cellule sera la copie conforme de la grande, une sorte de "Satellite" marchant de paire. D’ailleurs nous avons l'idée de la faire fonctionner bien plus souvent, en même temps que la grande, lors des expérience TCI du mardi soir. Et pour rendre l'expérience du duplex encore plus pertinente, nous allons la mettre à domicile chez Sébastien C (membre du bureau de l'Ifres) demeurant à Dijon (celui-ci suivait en direct le démontage et les discussions techniques depuis chez lui grâce à une visio conférence).

Nous constaterons (ou pas bien entendu) la possible bilocation des anomalies visuelles obtenues lors des TCI, mais aussi les possibles communications croisées et complémentaires (deux images différentes qui donnent un seul message). Nous serons arrivés là au cœur du projet initial de ce que nous appelions "Cellule Itinérante" et qui deviendra pour le coup la "Cellule Satellite", puisqu'elle ne sera plus déplacée au grès d’enquêtes sur des lieux réputés hantés ou "chargés".

Mise en place et test du boitier numérique audio.

Depuis un moment déjà nous avions acquis un boitier numérique afin de pouvoir enregistrer séparément les quatre signaux des quatre microphones de la cellule (la grande). Sébastien R, notre excellent programmateur, prend très au sérieux son travail, trouvant toutes les solutions logiciel et hardware pour la mise en place de ce que nous avons besoin. C'est lui qui est chargé de réaliser un module test qui nous orientera sur le montage technique de ce que nous nommerons "le larynx virtuel" (machine qui permettra aux esprits via des capteurs sensibles de nous parler avec une voix synthétique).

Le fait de pouvoir enregistrer séparément les signaux des microphones, nous permettra de visualiser sur quelle fréquence l'anomalie à été obtenue, mais aussi, d'espérer faire une opposition de phase dynamique. Encore que là notre cher Valérian (Doc en traitement des signaux électromagnétiques) émettait un doute de faisabilité. Qu'a cela ne tienne, il se lançait dans des calculs savants afin de mettre en place un programme susceptible de permettre la réalisation de cette opposition de phase ( isoler l'anomalie auditive du reste de l'enregistrement).

Une équipe bien organisée.

Le reste de l'équipe s’attelait à mettre en place le nouveau dispositif de conférence vidéo. Laurie et Annick relevaient toutes les possibilités du logiciel Zoom. Elles ont mit en place un process accessible à tous qui devrait permettre à nos adhérents et invités de suivre correctement certaines de nos expériences. Une explication didactique sera inscrite prochainement sur notre site .

Il ne manquait plus que Pascal ce soir là, parti pour plusieurs mois aux États Unis dans la célèbre Fondation "Quantum Gravity Research" où il met à profit ses compétences de mathématicien pour une recherche très prometteuse sur de nouveaux paradigmes scientifiques.

Tout ceci nous emmena très loin dans la nuit, sous le regard de Clément et sa caméra qui pour les besoins de son film, immortalisait quelques moments choisi de notre travail.