Expérience TCI du mardi 31 octobre 2017

Nouvelles observations d'une récurrence indéniable.

Pourquoi réaliser autant d'expériences? Mais tout simplement pour observer dans quelle fréquence d'apparition les anomalies nous parviennent et ainsi d’établir des statistiques. C'est au court de ces expériences que nous regardons également ce qui va ou ce qui ne va pas dans notre installation. Beaucoup de questions nous parviennent alors et alimentent les futures orientations d’investigations. Ce soir là, le phénomène était encore présent, nous délivrant son lot d'étonnement. Deux nouvelles personnes étaient présentent. Miguel et Stephen, deux amis que nous rencontrions lors dune journée de rencontre il y a presque un an.

Des images basse définition mais remarquables.

Nous le savons, nous déplorons un manque évident de définition. Nous nous rendons compte également que la fréquence d'échantillonnage du mouvement de 25 images par secondes nous empêche d'obtenir un meilleur résultat. Nous y travaillons et cherchons le meilleur dispositif afin d'obtenir la meilleur définition vidéo. Mais pour le moment, nous devons nous contenter d'une vidéo standard de 720/576 pixels. Malgré cela, les anomalies apparaissent et nous laissent songeur.

Mais que peut donc signifier l'image reçue alors que Miguel se trouvait dans la Cellule? Nous y percevons un chiffre 271...Et le numéro 12 obtenu alors que Jean était à son tour dans la Cellule? L'image de Stephen2 et de Catherine, entrés également dans la Cellule, montrent des visages inconnus...Nous accumulons ces anomalies si particulières sans vraiment connaitre leur signification. Mais nous n'en sommes qu'au début et devons allez plus en avant pour démêler cette énigme.

Des vidéos explicitent.

Depuis la mise en place de la Strioscopie, le simple ralenti sur l’enregistrement nous montre la progression de l'apparition. Nous percevons sans mal image par image le mouvement de cette furtive apparition, comprenant le cheminement des volutes de la brume jusqu’au point crucial de la formation. Cette observation n'était pas possible il y a moins d'une année...Les extraits que nous vous présentons sont issus des enregistrements originaux et ont un caractère assez surprenant.

Au niveau du son.

Nous continuons d'expériences en expériences d'améliorer le dispositif sonore qui vous le savez était resté en latence depuis un certain temps. Sébastien et Valérian s'occupent tout deux d'élaborer de nouveau outils qui nous permettrons d'obtenir un son en adéquation avec la vidéo. Là aussi tout ceci demande un certain temps mais en attendant nous effectuons des tests qui nous laissent présager là aussi de bien belles anomalies auditives. Les deux enregistrements qui suivent ont été obtenue lors des expériences TCI dans la Cellule. Nous y entendons très bien des voix bien qu'elles restent encore inaudibles. Le plus important est bien la trace fréquentielle laissée dans l'enregistrement. Sébastien le maitre d’œuvre là dedans semble très bien inspiré dans ces moment là et petit à petit permet aux entités de se faire entendre. Nous le savons, le rapport étroit entre l'expérimentateur et la machine est important. La bonne volonté y est primordiale.

Du coté des internautes.

Nous avions deux nouvelles personnes en duplex ce soir là, Hervé et sa femme Sylvie. Serge et Angélique, les infatigables expérimentateurs du net étaient là. Angélique nous expliquait avoir vu passer sur son écran l'une des images que nous avions enregistré. D’ailleurs sur une de ses captures, l'on distingue les prémices d'un visage. Cependant les contrastes ne révèlent pas cette formation et tout au contraire dénature l'image. Mais nous sentons bien que la persévérance va là aussi permettre de trés belles choses. Ce sera donc pour la prochaine fois. Merci à toutes les personnes qui vont vivre ces duplexes. Elles participent à une expérience très importante qui enrichira notre future dossier.