Réunion Techniques

Réunion technique du mardi 2 janvier 2018

Et tout continu pour cette nouvelle année.

Il était temps de reprendre les activités. Durant cette période de vacances et après avoir passé le nouvel an, nous nous retrouvions pour travailler à cette noble cause. La providence voulue que nous nous retrouvions qu'à deux pour ce début d'année, les deux derniers fondateurs de l'IFRES encore en activité, manifestant là l'assise de leur volonté, à savoir mener à bien les travaux de l'association.

Il était donc question de poursuivre le montage et la mise à jour du Satellite puis de travailler sur l'administration. Photo à l'appuie, prise tout au long du montage, nous avons considérablement avancé sur la mise en place des éléments otiques et vidéos du Satellite. Il était heureux une fois de plus de constater avec qu'elle facilité les choses se mettaient en places, aidé par une certaine inspiration permettant rapidement et sans trop de fatigue de placer les éléments nécessaires. Nous en sommes persuadés, il y a autour de ce projet comme une assistance providentielle bien heureuse.

C'est d'abord le miroir parabolique qui était fixé, puis les collimateurs, les deux grosses rotules avec sa deuxième caméra et le vidéo projecteur (comprendre le système en cliquant ici). Le tout sur le support élévateur. La prochaine fois nous mettrons les appareils sous tension et commencerons le réglage fin des éléments. Ensuite arrivera le temps des tests et des enregistrements. A ce moment là, nous commencerons à envisager le transfert de cet appareil à Dijon, chez Sébastien C pour les expériences croisées.

Quelle aventure passionnante. Bien que tout ceci pose encore des questions cruciale sur le comment et le pourquoi, Les résultats que nous récoltons nous permettent de nous lancer dans une prospection phénoménologique considérable. Donnons nous le temps de l'étude et de l'observation et n'ayons pas peur d'aller au fond des choses, même si au passage nous devons faire évoluer notre conception du dit paranormal.

Une affaire à suivre.