Actualité de l'IFRESRéunion Techniques

Réunion technique du mardi 26 juin 2018

Mise en route et réglage fin du Satellite.

En ce qui concerne cette partie de notre expérimentation, la mise en place de ce que nous nommons le Satellite (entendez la petite cellule qui fonctionnera de paire avec la grande et ce dans deux endroits différents pour chaque expérience de transcommunication instrumentale) demande beaucoup de précision. Après la construction ou plutôt la mise à niveau de la configuration du Satellite (anciennement cellule itinérante), il nous faut passer aux réglages, afin d'obtenir le meilleur rendu possible (c'est à dire le savant mélange entre la diffusion de la brume, les interférences laser, la projection des formes aléatoires et la diffusion de la basse fréquence).

Comme le Satellite est un dispositif fermé (c'est une boite), les réglages sont compliqués. Il faut donc les réaliser le couvercle ouvert en adaptant le tuyau de PVC (celui qui permet à la brume d’être projetée dans la boite) pour qu'il puisse se trouver au même endroit que lorsque le Satellite est fermé (voir photo). Une fois en place l'on peut donc vérifier d'une part la bonne évacuation de la brume (grâce à la VMC) et son éclairage (dispositif laser et formes aléatoires). C'est ainsi que nous pouvons également réaliser le réglage des caméras et le filtre de la transformée de Fourier (Strioscopie). A la première constation nous observons que les formes aléatoires créées sur la brume des lignes qui, au mélange des deux flux vidéos (produit par les deux caméras) forme une sorte de croisillons. C'est en jouant sur le pourcentage de diffusion de la brume que nous atténuons ce phénomène. Moins la brume est compacte et moins ces lignes apparaissent (voir les photo et la petite vidéo in-situe). Autre paramètre à prendre en compte est la force du volume du SUB (enceinte basse fréquence). Celui-ci agit directement sur la brume et donc créé des variations très intéressantes. Là aussi un savant mélange sera utile pour obtenir le meilleur rendu TCI.

Bientôt les premiers enregistrements pour un test TCI.

Aujourd'hui nous pouvons dire que tout fonctionne. Chaque câble est répertorié, chaque appareil à sa place. La prochaine réunion technique nous permettra de réaliser des enregistrements vidéos et donc d'observer la possible réaction de cette "influence spirituelle" que nous obtenons avec la grande cellule. Une fois notre Assemblée générale passée (le 30 juin), nous organiserons le voyage jusqu'à Dijon (chez Sébastien C, secrétaire adjoint) afin de mettre en place tout ce dispositif qui sera fonctionnel pour les prochaines expériences TCI (rentrée de septembre).

Préparation de l'Assemblée Générale de l'IFRES.

Pendant ce temps, Annick et Laurie continuaient la préparation de ce rassemblement annuel. Un travail de titan, réalisé avec brio par nos deux comparses. Que de temps passé sur tous les papiers afférant à notre association...Mais quelle satisfaction de voir se structurer notre administration. Un travail utile pour la clarté de nos menées. Ce sera avec un immense plaisir que nous expliquerons tout ceci à nos adhérents. Un partage essentiel, garant de notre pérennité.