Actualité de l'IFRESRéunion Techniques

Réunion technique du mardi 27 novembre 2018

Une étude préparatrice qui prend du temps.

Le simple fait de changer d'ordinateur suffit à mettre un peu de désordre dans nos habitudes, alors imaginez ce que peu produire celui de changer carrément de matériel vidéo. Nous l'expliquions la semaine dernière et cette semaine encore les choses n'avancent pas beaucoup plus. Nous avons pu néanmoins mettre en place la HDFULL pour ce qui est des formes aléatoires (voir les photos). Le nouvel ordinateur nous permet d'envoyer sur la brume une image de très haute qualité avec un rendement quatre fois plus rapide. Avec l'ancien matériel, nous plafonnions à 25ooo formes par seconde, là nous dépassons les quatre vingt cinq milles. Autant dire que le support ainsi créé était remarquable et ce à l’œil nu! Le contexte vidéo TCI n'avait plus rien à voir et pourtant nous n'avons pas encore passer les caméras en HDFULL. D'ailleurs à ce sujet, nous sommes encore en pleine réflexion, car le mélange des deux flux (comme c'est le cas aujourd'hui) nous pose des problèmes techniques. La plupart des mélangeurs vidéos virtuels (c'est à dire logiciel) n'acceptent pas plus de 60 images par seconde, alors que nous visons les 130...Il nous faudra également trouver un logiciel de lecture qui accepte cette cadence. Peut être devrions nous réfléchir en amont à un autre procédé de captation avec une seule caméra, mais là il existe une grande incertitude et qui plus est une direction de recherche totalement différente.

Petite installation rapide et pratique.

A coté de cela, nous avions aussi des moments moins anxiogènes où l'on s'organisait plus facilement. Par exemple, l'installation d'un nouveau écran de contrôle vidéo permettant à Laurie (qui gère le tableau des statistiques en direct des expériences TCI) de prendre des clichés (des images captées lors des enregistrements) et de les partager en direct avec les personnes connectées en duplex (et qui réalisent l'expérience en même temps que nous mais depuis chez eux). Amar se lançait dans une explication du futur tableau de bord qui commentera en chiffre les enregistrements audios que nous ferons avec le Larynx virtuel.

Un manque de temps considérable.

Le plus troublant la dedans est sans contredit le manque de temps. Pourtant nous consacrons déjà deux soirées par semaine à cette recherche. Lorsque tout va bien cela peut suffire, mais quand nous devons travailler sur l'élaboration du dispositif, rien ne va plus. Nous entrons en ce moment dans une période telle, que nous devrions y travailler tous les jours. Mais cela reste impossible, nous avons tous notre travail personnel. C'est le soir que nous pouvons nous réunir et il est très difficile de rajouter des jours d'étude sans "consommer" le temps qu'il nous reste pour notre vie privée. Mais devant la charge de travail qu'il reste à faire et pour ne pas être perdu dans la lenteur de la mise en place, nous devrons très certainement y consacrer des week-ends. Voilà déjà plusieurs expériences TCI prévues que nous annulons, et bien nous reculerons encore l'échéance afin de pouvoir au moins retrouver nos marques avec le nouvel ordinateur et son enregistrement audio. Ce n'est pas le cas et des problèmes logiciels apparaissent encore ça et là.

Ne soyons pas défaitiste et envisageons l'avenir plus sereinement.