Actualité de l'IFRESséancesTCI

Expérience TCI du mardi 3 décembre 2019

Une expérience concluante malgré un début difficile.

Nous commencions l'expérience après un moment de flottement dû principalement à un très mauvais réglage de la strioscopie. Le montage optique que nous avons fait est si délicat que le moindre décalage des coupes flux entourant la caméra, (pour assurer la transformée de Fourier) anéantit l'effet escompté. Il nous aura fallut presque une heure pour retrouver un bon réglage. Ce qui nous renvoie vers le besoin d'améliorer le système. Chose que nous ferons lorsque nous aurons le budget nécessaire.

Des images toujours autant intrigantes.

Nous n'étions pas nombreux physiquement dans l'atelier ce soir là, il y en avait autant en duplex via internet. Didier, l'un des expérimentateurs reçut quatre images, dont deux chiffres. Il faut dire qu'avant de pénétrer dans la Cellule celui-ci avait averti qu'il désirait avoir des chiffres ce soir là. Il semble avoir été entendu...Un "57" et un "21" ont été observés mais difficile de connaitre leur signification. Les deux autres images montrent des visages, plus ou moins bien définis. La plus remarquable de la soirée était celle obtenue alors que Louis était dans la Cellule, un visage assez expressif. La plus étrange est bien celle enregistrée alors que Léonie était à l'intérieur. Nous avons une forme avec des angles presque parfait, certain y voit un verre... C'est la première fois que nous obtenons ce genre d'anomalie. C'est assez intéressant compte tenu que dans la brume et ses volutes il n'y a pas d'angle droit...L'image obtenue par Sylvie "3IP" est tout autant curieuse et son sens une énigme.

Comme à l'habitude les extraits vidéos ci-dessous (après la galerie des images fixes) montrent de quelle manière les anomalies apparaissent.

Extraits vidéos:

Le larynx virtuel et ses sursauts chantants.

Le Larynx virtuel ne donnait pas de résultat significatif ce soir là. La mise au point reste difficile. Le tout est de trouver le bon équilibre entre sonorité et fréquence vocale pour ne pas se retrouver avec une boite à musique (c'est sympa mais pas le but rechercher). Il faut comprendre que les notes de bases sont une fréquences qui jumelées à d'autres simultanément forme une voix. Le tout est donc de trouver la bonne bibliothèque dynamique de son. Le réglage de ce soir n'allait pas en ce sens.

Le Satellite continu sa progression.

Marchant de paire avec la grande Cellule, le Satellite continu de donner entière satisfaction. Même si la définition de ses caméras est en deçà de celle de la grande cellule, les images obtenues sont très prometteuses. Lorsque nous aurons mis à niveau son système de captation, alors nous commencerons à y voir plus clair. Là aussi, il faudra attendre que nos finances soient plus clémentes. Les deux images ci-dessous ne montrent pas de visage, mais des lettres et une espèce de forme assez particulière.

Du coté des internautes.

Il y avait bien plus de monde que d’habitude ce soir là en duplex. Gérald a réussi à capter un visage via le Satellite. L'image est perdue dans la sous exposition. Un traitement de renforcement des blanc nous révèle les traits d'un visage. Les autres internautes, non pas réussi à obtenir d'image assez définie pour que l'on puisse y voir une anomalie susceptible d’être étudier. Mais il était très agréable de voir des nouvelles personnes connectées. Nous les invitons à persévérer.