Actualité de l'IFRESRéunion Techniques

Réunion technique du mardi 10 décembre 2019

Ce soir là nous nous réunissions pour de petits travaux pratiques. A l'heure des économies, nous décidions de changer certains de nos outils logiciel en optant pour d'autres gratuits. Les nouveaux logiciels étaient donc vu ensemble, avec un apprentissage sur le fait. Bientôt nous pourrons proposer à nos adhérents, mais aussi à toutes les personnes susceptible de réaliser avec nous des expériences en duplex, un dispositif plus intuitif, facile d’accès et surtout gratuit. Aujourd'hui nous payons un abonnement à l'année pour un service de conférence en live largement surpasser par des solutions gratuites.

Lors de cette réunion, il était aussi question de revoir l’accès à nos archives et surtout le support de stockage. Sans grande révolution, nous décisions d'optimiser le matériel déjà acquis et largement sous exploité. D'un autre coté nous nous lancions également sur la mise un place (dans la grande cellule) d'un "résonateur" susceptible d'amplifier les bases fréquences de 25 HZ que nous envoyons sur la brume. Là aussi nous utilisons du vieux matériel, afin d’approcher au mieux l'idée, que nous recevions en écriture automatique le mardi 5 novembre 2019, selon laquelle il serait souhaitable d'augmenter les vibrations.

Une petite explication s'impose.

Le 5 décembre 2019, nous recevions en écriture automatique cette idée: "Rappelez-vous des basses fréquences entre 10 Hertz et 20 Hertz, il serait utile à cet effet de coupler votre diffusion de brume à un générateur de vibration qui induira sur votre tuyau de propagation une vibration de 20 à 30 Hertz". Depuis un certain temps en effet, les messages que nous recevons en écriture automatique nous indiquent que les vibrations, les fréquences étaient "visibles", ou bien "ressenties" par les esprits. Pour notre expérience TCI, ils se serviraient de celles que nous diffusons avec notre SUB (enceinte basse fréquence ou caisson de basse) comme d'un "radar" une sorte de point de mire. Puisque la brume n'est logiquement pas visible pour eux (n'ayant plus de yeux) les vibrations induites (par l'enceinte) dans celle-ci (la brume) leur servirait de cible, offrant une sorte de quadrillage judicieux. Autant dire que tout ceci n'est pas très clair, mais nous essayons d'en comprendre le sens. Pour aller au bout de l'idée, il nous faudrait installer un générateur de vibration comme indiqué dans la dictée et d'observer la plus valu (ou pas)...

Un budget plus que serré.

Sans entrer dans une plaidoirie larmoyante (ce n'est pas notre genre) nous sommes obligés cependant de faire face à des priorités budgétaires qui pour le moment nous interdit tout achat de matériel. Cette contrainte loin de nous abasourdir, nous oblige à trouver des solutions intermédiaires. C'est ce que nous faisions lors de cette réunion. Nous avions déjà rapprocher le SUB de la brume, cette fois ci nous disposions en face, de l'autre côté du panache de brume une petite parabole polaire (anciennement les paraboles de notre fameux Module). Ce dispositif sera expérimenté lors de la prochaine expérience TCI. Logiquement, nous devrions obtenir un "résonateur", la parabole renvoyant le son une deuxième fois vers la brume (voir les photos). Est ce que celà suffira? Nous le serons bien assez tôt.