Après midi fraternel autour d’une galette.

Un rassemblement unificateur.

C'est devenu une tradition à l'IFRES, inviter en début d'année tous nos adhérents à une après midi de détente. C'était autour d'une galette et de plusieurs autres collations que nous nous retrouvions ce dimanche 28 janvier 2018. Il était bon de se retrouver et de se parler de tout autre chose que la passion qui nous anime. Ce sont des moments privilégiés où nous apprenons à mieux nous connaitre en partageant nos vies.

Tous les adhérents ne purent se déplacer et venir nous rencontrer sur la Péniche Antipode, au canal de l'Ourcq. C'était bien dommage, nous aurions été si heureux de pouvoir rassembler l'ensemble des personnes qui font vivre cette association. Nous avions une pensée pour eux. D'ailleurs nous profitions du moment pour remercier encore les adhérents et renouveler ainsi notre joie de partager cette recherche avec eux.

A Paris, dans une ambiance bien agréable, au fil de l'eau, nous avons passés un bon moment... C'est aussi cela que nous aimons dans nos menées; la confraternité. Car la recherche que nous faisons est aussi faites pour se sentir en phase avec notre nature. Et l'objectif c'est l'humanité et sa consécration.

Merci encore à toutes les personnes qui étaient présentes cette après midi là.

Conférence à LANDEDA

Une bien belle rencontre à la fin de la terre...

Pour ce dimanche 14 janvier 2018 nous étions invités à venir réaliser une conférence sur nos travaux de transcommunication instrumentale. Un moment fort agréable organisée par l'association Souffle D'Ames, dans le Finistère.

Nous avons été accueilli chaleureusement par les responsables de l'association et les membres de cette jeune association, manifestant un entrain et une fraternité exemplaire. C'est dans une salle pour ainsi dire comble que nous avons présenté nos travaux et résultats. L'assistance était studieuse et réagissait positivement à notre discours. Nous le voulions le plus explicite et sans engendrer de grands questionnements. Un peu d'humour permis de rendre l'atmosphère détendue et ainsi d'aborder le sujet de la survivance loin des dogmes et des idées préconçues.

Le partage est un des jalons essentiels de notre association. Pouvoir le faire avec le plus grand nombre permet de donner une image moins obscure sur ces pratiques dites paranormales trop souvent rendues ésotériques. La survivance de l’âme à la mort du corps n'est pas une option conditionnelle, mais une réalité qui existe au-delà de nos croyances et théories  scientifiques.