Réunion technique du mardi 19 décembre 2017

Il faut bien que le travail se fasse!

Comme souvent nous l'avons expliqué, la recherche que nous menons passe par différents stades techniques essentiels. Bien qu'il ne soient pas toujours bien compris par certains curieux, engendrant ainsi les critiques, ils restent pourtant la base même de nos expériences, élaborant une technique qui peu à peu réduit le chant des possibles. Nous cherchons à "contrôler" le principe (qui permet l'apparition de ces anomalies) pour le rendre évident. C'est ainsi que notre système évolue et gagne en précision.

Ce soir là, nous avions décidé d’accélérer le travail de mise à jour de notre satellite. Ce genre d'élaboration prend du temps et nous devons allez bien plus vite pour ne pas nous laissé noyer dans les projets...D'autant plus que nous en avons deux autres sous le coude qui vont aussi nous demander beaucoup de temps. L'un est l'installation de la FULL HD dans notre cellule et l'autre la construction du larynx virtuel pour la partie audio de l'expérience. D’ailleurs Sébastien R travail d'arrache-pied sur la mise au point du programme informatique qui permettra aux entités d'agir sur un capteur de pression afin de moduler le volume de l’émission acoustique d'un son. Il était heureux de voir ce soir là Sébastien proposé aux personnes présentent dans l'atelier de résoudre un problème mathématique. Chacun y allait de bon cœur muni de sa feuille et de son stylo pour tenter d'obtenir le bon résultat. Lorsqu'il fut trouver, son application dans le programme informatique nous permis d'entendre la modulation du volume d'un son suivant de légères variations de pressions atmosphériques. Un très bon début pour la mise en place du futur module de test.

Le satellite prend rapidement sa nouvelle apparence.

Il est question d'adapter dans la petite cellule un système de Strioscopie qui à donner entière satisfaction dans la grande. Après différents plans, nous avons construit un cadre de maintient et acheté un support élévateur et un miroir parabolique. Nous avons fixé l'ensemble et nous penchons aujourd'hui sur la mise en place des éléments optiques du système. Il faudra encore quelques réunions techniques pour mettre au point se dispositif. Mais déjà, nous pouvions remarquer la nouvelle forme de la configuration. Il va falloir cependant encore beaucoup de système D pour y adapter les collimateurs et le mini projecteur vidéo. Mais depuis le début les choses s'emboitent facilement, avec une certaine évidence.

La prochaine réunion technique se fera dés la rentrée de janvier, dans les premiers instants d'une nouvelle année qui nous l'espérons sera le théâtre de beaucoup de découvertes et d'améliorations techniques.

Réunion technique du mardi 5 décembre 2017

Une réunion technique dans la bonne humeur.

Bien que cette réunion donnait une suite importante au changement profond que subit actuellement notre satellite (anciennement cellule itinérante), nous y avons travaillé dans la bonne humeur. Il faut dire aussi que nous avions établi un duplex avec Sébastien (notre secrétaire adjoint) qui depuis Dijon participe à distance aux transformations du satellite qui une fois terminé partira chez lui pour les expériences en duplex. Il y avait aussi Angélique (membre de l'Ifres), fervente participante aux expériences à distance et passionnée par cette recherche, qui suivait également les travaux via internet. Nous eûmes même en coup de vent Pascal (trésorier de l'Ifres) qui depuis Los Angeles venait prendre des nouvelles. En plus des personnes présentent dans l'atelier, ce fut une bien agréable soirée.

Au sujet des interventions techniques

Nous avons continué la transformation de notre mini cellule appelé "satellite". Le cadre de maintient (sur la photo en alu) a été fixé sur le support élévateur. Dans la cellule, le fond a été percé ainsi que l'isolation phonique. Des entretoises en PVC ont été placé pour assurer le serrage de l'ensemble sans écrasement des éléments en polystyrène. Nous allons bientôt recevoir le miroir et ainsi procéder à sa fixation. Après cela, nous fixerons les éléments optiques sur le cadre de maintient pour le bon fonctionnement de l'ensemble. Restera les tests qui concluront cette mise à jour.

Du coté de Sébastien R (notre deuxième Sébastien, membre actif et Ingénieur en Informatique accessoirement), la progression dans l'élaboration du larynx virtuel avance. Sébastien faisait les premiers tests pour la connexion du capteur de pression sur un Arduino. Nous pouvions voir sur la fenêtre d'état du logiciel (qu'il programmait), les variations ainsi captées. Lorsque un module de test sera opérationnel, nous serons en mesure de faire les premières expériences.

"Une dernières information; nous travaillons sur le choix des futurs caméra HD que nous allons bientôt acquérir. Nous devrons aussi nous procurer un nouvel ordinateur beaucoup plus puisant et certainement de nouveaux logiciels de capture".

Et pour le reste du travail accompli?

Le reste de l'équipe  s'occupait des affaires administratives de l'association en mettant à jour certains dossiers.

Encore une réunion importante et qui est de bonne augure...