Lundi 14 février 2005.

English version

Nous :
Nous organisons aujourd’hui une nouvelle expérience via le net. Pouvez-vous nous donner votre avis sur celle-ci ?

Eux :
Bonjour amis de la transcommunication. Le premier aspect de la communication et pour vous des plus important, est celui que vous devez avoir entre vous, incarnés. Ce sera donc l’élément qui devrait avoir le plus d'énergie, le plus de crédit possible. Réservez vos temps de loisirs à vous aimer, à grossir le rang de vos amis et ainsi venir raffermir les sens subtiles qui malgré tout, ne cessent d’exister dans ce que vous appeler la spiritualité. L’expérience médiumnique, celle que nous utilisons ce soir pour nous adresser à vous, démontre le soucis du partage, cet engouement à la multiplicité. C’est pour cette raison humaine, pour ne pas dire humanitaire, que nous vous suivons dans cette épopée, dans ce véritable ministère.
Le monde qui nous écoute par l’intermédiaire, l’entrefaite, de vos micros et de vos caméras, est une transcommunication partagée. Une transcommunication que nous savons ouverte et pleine de promesses. Le monde humain et clairvoyant, assis derrière son pupitre éclairé par cette lumière électrique, ce monde là, écoute la voix de ceux qui ne sont plus et ainsi officie la bonne nouvelle, celle de tous les prophètes. La vie démontre sa magnificence et la technologie du futur ne la désavouera pas mais l’encensera.
Nous vous entendons tous soyez certains.

Nous :
Pour toutes les personnes qui nous écoutent, pouvez-vous nous confirmer que vous les entendez aussi ?

Eux :
Oui !

Nous :
Puisque vous entendez aussi les internautes, peut-être auriez-vous envie de répondre à l’un d’entre eux ?

Eux :
Nous n’avons pas matériellement la possibilité de répondre aux louanges de tous ces gens. Il nous faut fractionner nos interventions pour que vous, de ce coté ci, puissiez les transmettre. Nos réponses ont la vitesse de la pensée et ne peuvent être écrite. Sans quoi nous n’aurions qu’une soupe innommable, un écho inintelligible. Comprenez-vous ?
Mais ils sont avec nous, oui. Tous! (les esprits semblent là répondre à une interrogation générale que les internautes se posaient au moment même !)

Nous :
Pour revenir sur nos travaux, pouvez-vous dire ce que vous pensez de l’évolution de notre atelier ?

Eux :
Voilà maintenant de nombreuses années que nous vous suivons et donnons des conseils par voie médiumnique, qu’ils soient ostensibles ou intuitifs. Et nous pourrions encore et malgré le temps, transposer ces instants présents avec ceux d’hier et ainsi nous rendre compte ensemble, d’une part que nous n’avons pas dévié d’un iota et d’autre part, qu’une grande évolution c’est faite, ceci à n’en pas douter.
L’amélioration technique que vous avez réalisé n’est pas encore aboutie. Il existe encore des malfaçons. Toutefois l'homme ne parviendra pas à concevoir la machine type pour communiquer visuellement avec nous, non pas que nous cesserons d’y travailler, mais que dans son apogée, cette élaboration n’aura plus grand chose à voir avec une machine !
Dans son imagination, l’homme ne fait que singer l’esprit et sortant d’une préhistoire scientifique l’homme se dirigera vers la concentration extraordinaire des connaissances susceptibles d’être atteintes sur terre et les réduira à leur plus simple expression, approchant alors cette réalité absolue qu’est l’esprit.
Alors oui, d’une manière générale vous êtes sur la bonne voie mais celle-ci est loin d’être conclue.

Nous :
Nous aimerions savoir ce que vous pensez de l’emplacement du laser. Est-il bien placé ?

Eux :
L’emplacement physique n’est pas des plus important, compte tenu que votre appareil ne rayonne pas dangereusement ou d’une façon qui obligerait à la prendre en considération. Cependant, son aspect fonctionnel est imparfait ou tout au moins insatisfaisant, tenant compte des attentes faites pour le fonctionnement et la théorie du module. Sa première raison d’être est nous le disions, de permettre une manifestation lumineuse capable de rendre des volumes, singeant là aussi l’agénère bien connu par certaines personnes. Son deuxième aspect, qui est directement lié à la première utilisation, est sa capacité à retenir, si je peux dire, les interférences qui alors et selon la définition seraient déphasées avec la source. Ces deux aspects sont encore en gestation chez vous et la lumière laser n’est pas utilisée comme il faut.
Les inspirations successives que vous avez reçus vous ont amené à placer des vitres de réflexion, ce qui est judicieux, mais devront aussi dans l’avenir être repensées. Il faut revenir au principe des lentilles divergentes et penser également à l’isolation des vibrations. Reste que ces dernières ne sont pas excessivement importantes, toutes proportions gardées.

Nous : Vu que vous parlez d’emplacement, que pensez-vous de l’idée de placer une personne dans le foyer du module, est-elle bonne ?

Eux :
Tout à fait. Nous aimons cette idée qui semble avoir germé en vous. Sachez que l’époque où vous commenciez vos travaux et celle d'aujourd’hui se superposent pour nous. Cette question semble récurrente car l’agent humain est primordial pour la transcommunication. Sans celui-ci l’expérience est caduque.
La machine ne communique pas à la machine pour le geste et l’esprit ne se sert pas des machines pour l’acte.
Non, la relation primaire et essentielle est celle qui existe d’esprit à esprit. La machine n’est qu’un truchement facultatif, un pallier évolutif. Le fait d’assimiler la personne dans l’agencement de vos machines sera prometteuse et garant d’une réussite. Il est bon de "rapprocher" les facteurs porteurs et vous en faites parti. Repensez donc vos écrans de réflexion et le foyer de votre installation. Rendez donc la place de l’expérimentation primordiale. Non en une fin en soit, mais pour vous apercevoir de la chimie qui s'opérera alors. N’hésitez pas à centrer le laser sur celle-ci. Mais attention à diffracter le rayon.

Nous :
Une question de Nono un internaute, est-il nécessaire d’être médium pour faire de la TCI ?

Eux :
Non il est nécessaire d’être en vie !

Tony ? Si tu te sens l’énergie de démonter le module (les esprits faisaient référence à une idée que Tony émettait lors de la préparation des questions et qui proposait de tout démonter pour tout replacer en enlevant le superflu), nous aimerions que tu opposes le foyer des paraboles pour que celui-ci soit braqué sur l’expérimentateur et le centre qu’il détermine. En effet, vos paraboles ont pour foyer le projecteur vidéo, faites en sorte qu’elles aient l’expérimentateur. Et vous comprendrez mieux alors le fonctionnement de votre installation. N’est ce pas ?

Nous :
Nous avons une autre question posée par une internaute Anne : l’évolution spirituelle serait-elle plus importante que l’évolution technique pour parvenir à une meilleure communication ?

Eux :
Comment pourrait-il en être autrement ? L’évolution technique humaine, que ce soit dans les communications, les transports ou les voyages astronomiques ne sont que les imageries matérielles de ce qu’est l’esprit en absolu. La science n’est pas une fin en soit mais une évolution graduelle. Or, celle-ci vous emmène vers la réalisation de votre esprit. Une bonne technique sans une ouverture spirituelle est un cautère sur une jambe de bois !

Nous :
Une nouvelle question de l'internaute Claudia : En quoi nous, les internautes, sommes utiles lors de ces expérimentations via internet , dans cette communication interposée ?

Eux :
Il n’existe pas de distance entre l’esprit, vous et nous. Cette communication interposée comme vous dites, nous permet de posséder d’une part un apport énergétique considérable et d’autre part votre attention. Et c’est ce qui est le plus important chère Claudia. Le fait de conscientiser l’échange, le rapport et donc d’y participer, le seul fait de nous avoir adressé cette question à suffit pour que nous vous visitions et pour vous oindre de nos influences.
Ce qui nous permet de vous rassurer sur vos attentes, de vous demander ne pas prendre acte de la servitude que certains cherchent à vous obliger, de prendre le dessus et de ne pas succomber aux méandres des mensonges. Voilà à quoi servent ces contacts, nous rassembler et fortifier la conscience de votre état spirituel.

Nous : Vous avez pu remarquer qu'au niveau du son nous n’avons plus de résultats intéressants aujourd’hui, quel est votre point de vue la dessus ?

Eux :
Il existe des priorités et naturellement vous vous êtes dirigés vers celle de l’image. Mais il y va de soi que le son suivra, tel un Rémora (poisson ventouse qui suit toujours ce sur quoi il s’accroche). Vous ne pourrez pas faire autrement que d’assimiler les deux aspects de cette même chose. N’oubliez pas qu’à la base de ces deux aspects, c’est une unité qui se manifeste. Donnez-vous les moyens et le temps de travailler sur votre module et vous comprendrez les imbrications qui existent entre eux. Commencez donc par changer le foyer des paraboles et nous en reparlerons.

Nous :
Mais si toute l’humanité à une preuve de la survivance, est-ce que l’incarnation aura toujours une raison d’être ?

Eux :
Oui, la réincarnation est le système des vases communiquant (pour être très simple dans la métaphore). La réincarnation sera le salut de la terre mais aussi celui des autres mondes. Si il existe des bonnes âmes qui s’incarnent sur terre, sachez qu’il existe aussi de bon terrien qui s’incarnent sur d’autres mondes.

Nous :
Nous avons une autre question concernant les coups de téléphone entre Joël et Tony. Leurs téléphones semblent se déclencher tout seul pour s'appeler mutuellement sans qu’ils aient besoin d’appuyer sur les boutons. Est-ce une sorte de transcommunication entre eux ?

Eux :
Oui et en conclusion nous vous invitons tous à poursuivre votre cheminement mais en vous éloignant des feux intempestifs, des engouements passagers, des lubies impossibles et des actes intolérants. Faites donc la part des choses et surtout ne perdez pas espoir qu’un jour votre monde sera compter parmi l’ensemble des sphères supérieures. La mort n’est pas une mer qu’il faut franchir avec effort, mais un océan que l’on traverse avec volupté.

Gabriel et Éric