mardi 07 décembre 2010

English version

Les esprits :
Mes chers amis,
Le maraîcher n’attend pas que ses légumes et fruits poussent, mais s’assure que ses terres sont propres à la pousse. N’attendez pas que l’inspiration vous vienne mais faites en sorte que celle-ci se produise. L’acte de la volonté agit souvent contre la subtilité des phénomènes qui nous rassemblent, alors que l’assurance et la foi prédisposent à la captation. Il ne faut donc pas attendre que cela se produise, même après avoir semé le bon grain, mais s’assurer que les choses puissent se produire. Dans votre cas soyez donc assurer de la fertilité de votre aterreau, ne perdez pas patience devant la non productivité mais soyez dispos et alerte car le jour approche ou la récolté sera onctueuse.

Jean-Luc :
C’est un message encourageant. Mais c’est aussi un rappel à l’ordre, on ne doit pas attendre l’inspiration pour travailler.

Une internaute, Michèle a posé une question. Elle voudrait savoir où vous vous situez lors de l’expérience. Êtes-vous devant la caméra ou dans le Module ?

Les esprits :
Tout dépend des entités qui se produisent dans cet artéfact. Les entités encore matérialisées, c'est-à-dire portant en eux les réflexes terrestres, pourront agir sur la lumière physique et ainsi voir apparaître leurs images. Pour d’autres plus éthérées, elles choisiront d’agir sur les variations lumineuses sans avoir affaire au système vidéo puisque celles-ci peuvent apparaitre directement dans la lumière laser. Mais dans les deux cas il existe aussi et comme étalonnage votre propre sensibilité qui détermine le cadre des manifestations. Il est évident qu’avec d’autres sensibilités, les images différeraient. L’avenir va transformer la configuration du module pourtant les images apparaitront encore. La vidéo sera abandonnée n’étant plus associée à la production des supports de communication et pourtant les esprits apparaitront mais autrement. Les images que vous recevez sont en générale bien plus des transformations de l’aggloméra lumineux, qu’une captation physique d’une entité fantomatique. Votre module n’est pas un système vidéo mais une entrefaite, une jonction entre deux techniques d’imagerie. L’ancienne s’effacera pour la nouvelle. Les images ont donc besoin de deux aspects pour être visible, un aspect lumineux, vibratoire et un autre mental vos esprits.

Jean-Luc :
Vous nous expliquez que nous arrêterons totalement la vidéo ?

Les esprits :
La vidéo n’aura en ce moment là qu’un aspect mémoriel, c'est-à-dire l’enregistrement d’un fait. Mais elle ne sera plus intégrée au module. Vous le filmerez pour l’archivage voilà tout.

Laurie lisant la remarque de Prisrouge, une internaute participant à l’expérience en direct via internet.

Prisrouge :
Les entités se servent des énergies et vibrations des lumières dans le module si j’ai bien compris. Et cette énergie les aide à mieux se « former »

Les esprits :
Oui c’est cela. Pour que nous puissions former nos images, il nous faut des supports et un réceptacle étalonner ; votre conscience !
Sans vous les images n’existeraient pas et nos manifestations auraient un autre sens. Le module serait utilisé autrement, par d’autres êtres qui n’auraient pas la forme physique représentative terrestre.

Nathalie :
C’est évident, ils se servent de nos énergies pour se matérialiser !

Laurie toujours pour Prisrouge :

Prisrouge :
Et l’image qu’ils nous donnent à travers le module, est-elle conforme à ce qu’ils voulaient projeter ?

Les esprits :
Pas toujours en effet !
Entre les manipulations que nous exerçons sur les vibrations lumineuses et la mesure du visible et du reconnaissable qui caractérise vos sens, les images ne sont pas toujours aussi belles que nous le voulions. Mais encore une fois, vos intermédiaires disparaîtront et la technologie se rapprochera de notre sens premier et préexistant. Ce ne sera pas nous qui y arriveront mieux, mais vous qui vous perfectionnerez. Nous ne sommes pas, quant à nous, régit par les mêmes lois physiques comprenez-le.

Laurie pour Prisrouge :

Prisrouge :
Ya t’il assez de lumière aujourd’hui, ou en faudrait-il d’avantage pour améliorer la qualité des images ?

Les esprits :
L’avenir dépouillera vos multiplications pour se rendre à l’essentiel. Pourtant l’avènement de l’holographie vous emmènera vers la couleur de la restitution. Il y aura la lumière monochromatique du laser, puis l’image en trois dimensions colorées. Les étapes intermédiaires sont utiles pour comprendre la finalité. Les lumières à incandescences sont utiles au système vidéo, elles le seront moins pour l’hologramme. Mais lorsque la technique en trois dimensions sera aboutie, la clarté lumineuse reprendra toute sa place. Entre ces événements il y aura de nombreuses transformations. Ne soyez pas affolés ces choses peuvent aller très vite.

Jean-Luc :
Encore une fois pensez vous que la cabine que nous devons réaliser autour du module est une étape importante dans tout ce processus?

Les esprits :
Bien entendu puisque cela transformera votre façon de procéder. Elle renforcera votre captation audio et replacera votre laser. L’isolement des systèmes de captations est judicieux. Mais il y aura encore d’autres transformations. Ne perdez de temps si vos voyez ce que je veux dire !

Brahim :
Puisque la progression dans cette étude est en rapport direct avec notre disponibilité mentale, notre élévation spirituelle. Au regard des images d’hier et d’aujourd’hui, où l’on remarque une réelle amélioration, qu’est ce qui a fait qu’actuellement nous soyons plus disponible qu’au commencement ?

Les esprits :
Vous vous formatez mes amis !
Vous vous conformez à cette technique, à la sensibilité nécessaire. Hier ces choses étaient nouvelles pour vous et nos efforts à nous manifester fastidieux. Aujourd’hui vous maitrisez les facteurs utiles pour ce fameux mariage de la technique et du spirituel et nos efforts sont moindres. Demain votre conscience sera en accords avec le principe de base et nous pourrons nous y conformer sans mal. C’est un travail de longue alène et avant coureur pour d’autres choses encore, mais qui ne sera plus de votre ressort.

(Petit désaccord entre Laurie et Jean-Luc sur les questions à poser aux esprits)

Les esprits :
Mes amis, nous supportons mal vos états d’âmes. Pensez à la subtilité de nos rapports. N’oubliez pas que vos actes sont épiés et doivent êtres sans reproches.
Vous avez ouvert une porte qui pourrait vous engloutir…

Laurie pour Lila une autre internaute participant régulièrement aux expériences TCI et qui obtiens de très bons résultats :

Lila :
Est-ce que les entités participant aux séances proviennent –elles de l’au-delà ou d’autres mondes, et ont-elles été toutes incarnées ?

Les esprits :
Nous n’avons pas d’entité physique extraterrestre si telle est la question. Mais il existe dans vos visites des esprits qui n’ont jamais été incarnés sur Terre !

Laurie pour Lila :

Lila :
Est-ce que les sons inhabituels entendus sur Skype provenaient de vos manifestations ?

Les esprits :
Bien que potentiellement ceci soit possible, nous n’avons pas quant à nous agit de la sorte.

Laurie pour Michèle.

Michèle :
Que faites vous des ectoplasmes que nous pouvons percevoir ?

Les esprits :
Il s’agit là d’une autre forme de manifestation. L’ectoplasme agit sur la lumière puisque il la renvoie et peu impressionner vos rétines et apparaître sur vos photographies. La Transcommunication n’a pas besoin d’une telle dépense d’énergie pour être effective. C’est d’ailleurs sont but. L’ectoplasme ou agénère est fort rare. La manifestation en TCI est d’une manière rudimentaire accessible et nécessite que très peu d’énergie vitale.

Laurie pour Prisrouge :

Prisrouge :
Lorsque vous serez arrivés à l’holographie, n’y aura-t-il pas un problème pour capter l’image webcam, puisque il s’agira d’une image flottante en relief ?

Les esprits :
Naturellement l’image en webcam, comme vous dites, ne restituera pas la profondeur de la manifestation visuelle. Tout comme la photographie d’un ectoplasme ne restitue pas le relief de ses contours. Il sera question à ce moment là de partager la vision par la vidéo. L’expérience du déport via internet, c'est-à-dire la délibération sur les influences possibles à distance, ne sera plus utile en ce seul sens. La participation à ces expériences évoluera comme le reste.

Jean-Luc :
Auriez-vous une chose à rajouter avant de conclure l’expérience ?

Les esprits :
Nous vous remercions pour l’effort de cordialité que vous avez fait afin de nous permettre de continuer.

Tardieu et Sébastopol.