mardi 10 février 2015

English version

Écriture automatique dans le cadre de la TCI

Les esprits :
Mes chers amis, la recherche spécifique que vous réalisez sur la transcommunication instrumentale vous amène logiquement à considérer d'une certaine manière le monde corpusculaire et ondulatoire. Votre nature physique est une résultante tridimensionnelle de cet état qui ne possède pas de limite dans la division. Les échelles physiques de vos existences ne sont valables que pour un mental calculateur, appréhendant l'espace à travers la meurtrière de sens imparfaits (non pas dans leur fonctionnement mais dans leur capacité à appréhender l'ensemble des possibles). Ainsi, l'important est bien plus l'omniprésence d'un état spirituel conscient, plutôt qu'une représentation mentale tridimensionnelle. L'idée d'un haut et d'un bas, par exemple, ne représente rien dans l'espace interstellaire,ni d'ailleurs dans infiniment petit. Ce qui reste de l'objet, ou de la situation, est bien l'idée que l'on en a. La table, par exemple, n'existe plus en tant qu'objet a l'échelle de l'atome, mais au travers sa théorie, sa raison d'être. L'infiniment petit est sur terre bien  plus abordable que l'immensité de l'univers car ses effets se font bien plus ressentir. Pourtant l'espace vous induit également des effets mais moins impressionnant à votre niveau. La transcommunication est donc bien plus un révélateur du monde ondulatoire et corpusculaire que celui d'un paradis ou d'une région bienheureuse perçue dans l'imagerie humaine.

Question 1 :est ce qu'un vidéo projecteur laser serait plus facile à utiliser pour vous ?

Les esprits :
La lumière laser est une source lumineuse non négligeable, vous permettant d'établir dans votre configuration des franges d'interférences révélatrices. Notre manifestation se situe, comme le laisse supposer notre introduction, au niveau atomique et plus précisément sur le photon. Le laser diffracté vient déstabiliser la lumière cohérente de votre vidéo projecteur. Changer la source lumineuse de celui ci pourrait accroître la dominance de la lumière cohérente et rendre l'ensemble moins perceptible pour nous. Les variations d'interférences sont pour nous des appels lumineux qui ne sont visibles que par intermittence, un peu comme des étincelles. La lumière laser, quant à elle, nous est visible ou pas. Tout dépendra de son intensité et de sa longueur d'onde. La cohérence du faisceau est une phase statique sur laquelle nous nous appuyons. Mais le laser n'est pas une fin en soit, c'est un moyen de créer un cahot lumineux. Multiplier celui-ci, c'est multiplier aussi la stabilité bien trop rectiligne pour nous.

Nous allons vous laisser à vos études. Apprenez que les efforts doivent être faits des deux côtés.

Éric.