Réunion technique et administrative du mercredi 17 novembre 2021

Parallèlement à l'expérimentation, il y a la recherche

Les réunions du mercredi soir sont d'une importance cruciale. C'est en ces moments que nous mettons en œuvre toutes les décisions du Copil (commité de pilotage). Parallèlement à l'expérimentation, il y a la recherche, le moment où nous nous creusons les méninges afin de trouver la bonne formule, le meilleur moyens d'arriver à nos fins. L'une est le préambule de l'autre sans que nous puissions réellement déterminer ce qui à le plus de valeur, c'est à dire se poser les bonnes questions et trouver les réponses.

La partie administrative demande une attention toute particulière, elle donne le pouls de notre organisme

Amar et Angélique aux affaires de l'IFRES

Ce soir là deux parties essentielles à l'IFRES étaient sur la table du travail. L'une traitait des questions administratives, socle de vie de notre association, l'autre des innovations techniques en vue de nouvelles expérimentations. La partie administrative demande une attention toute particulière, elle donne le pouls de notre organisme. La mise au clair de toutes les données, quelles soient comptables ou structurelles est une aide primordiale afin d'orienter au mieux l'avenir de l'IFRES.

La difficulté réside dans la pédagogie puisque nous inventons des configurations et que chacun doit se les approprier

Laurie étudiant la mise en place du larynx virtuel

Notre dispositif d'expérimentation TCI se divise en deux parties essentielles. Le son et l'image. Les deux pupitres demandent une attention toute particulière. Il faut impérativement que les procédés misent en œuvre soient compris de toutes les personnes y travaillant. Il est donc question de pragmatisme autant que d’innovation. La difficulté réside dans la pédagogie puisque nous inventons des configurations et que chacun doit se les approprier.

En élargissant le panache façon rideau, nous augmentons le cadre de la captation vidéo

Joël et Johan travaillant sur la nouvelle buse

En plus de revoir tout le travail qui a été fait sur le Larynx virtuel en vue de procéder à son évolution (nous l'espérons avant la prochaine expérience prévue), nous nous lancions dans la mise en place de la nouvelle buse de diffusion de la brume. En élargissant le panache façon rideau, nous augmentons le cadre de la captation vidéo et les supports lumineux qui vont avec. Après la fabrication de cette buse, sa mise en place nous permettait d'observer dans la pratique une toute nouvelle structure vidéo, bien plus fine dans l'image, mieux éclairée et surtout beaucoup plus nette. Nous installions également une tige de transmission, qui accolée au haut parleur basses fréquences, faisait vibrer l'ensemble de la buse. La brume distribuée par plusieurs trous sortait en phase avec le 10 HZ. Reste à réaliser les réglages fins de la strioscopie retrouvant grâce à cela un cadre d'expérience beaucoup plus large. Le cheminement du rayon laser et la projection des formes aléatoires seront également à parfaire avant la prochaine expérience TCI.

Le dispositif buse/vibration en fonctionnement

Pour nous aider à aller plus loin