Expérience de TCI du dimanche 19 juin 2022

Les résultats se situaient dans la moyenne de ce que nous avons l'habitude de recevoir

Nous vivions une expérience dans la fournaise ! À l’heure où la France traversait un épisode caniculaire, notre local montait en température et dépassait les 30 degrés. Un détail qui ne nous empêchait pas pour autant de réaliser notre expérience, mais elle fut éprouvante. Elle était aussi un jour de retrouvaille, recevant cette après-midi-là, la visite de Claudia Bonmartin (fondatrice du CESAK de Paris, avec qui nous avons fait nos premières armes) accompagnée par Luciano et Daniela. Pour la première fois également, Peggy, rencontrée lors de "L’étrange rendez-vous" participait à l’expérience. Son expertise informatique (elle est programmeuse) sera par la suite sollicitée afin d’améliorer notre dispositif. Enfin, Frédéric, inscrit à l’expérience via notre espace membre en ligne, se prêtait à l’expérience emmenant avec lui une foule de questions fortes intéressantes.

Les résultats se situaient dans la moyenne de ce que nous avons l’habitude de recevoir. À noter, l’image reçue alors que Luciano était dans la cellule. Elle semble décrire un mouvement d’arrière en avant assez singulier. L’image obtenue avec le passage de Peggy (avec une erreur de prénom inscrite sur l’image, la dernière de la série) semble avoir été identifiée. Il s’agirait de la grand-mère paternelle de Peggy.

La seule difficulté sera de trouver les petites mains qui consacreront leur loisirs, leur énergie, leur temps à cette recherche

Au vu de ces anomalies vidéo, la remarque était faite que les esprits réussissaient bien mieux à créer des images compliquées dans un brouillard, que d’agir sur des capteurs de pression atmosphérique. En effet, il était dit que chacun d’entre nous pouvait, avec le clavier "Préview", construire des mots facilement, mais que personne ne serait capable de "dessiner aussi bien" ce genre d’image. Il est évident que nous ne comprenons pas exactement ce qui se passe lors de ces expériences et dans quelle mesure et avec quelle énergie se manifestent les esprits. Reste que la TCI vidéo est l’aboutissement d’une trentaine d’années de dur labeur, alors que le Larynx Virtuel est encore dans sa genèse. À la vue des petits résultats obtenus, nous pouvons imaginer ce qu’il produira dans une vingtaine d’années ! La seule difficulté sera de trouver les petites mains qui consacreront leurs loisirs, leur énergie, leur temps à cette recherche, car rien n’arrive vite et cette recherche est aussi longue que les autres touchant aux fondamentaux de notre existence.

Extraits tirés des enregistrements vidéo

Nous sommes persuadés, à la vue des résultats, que les esprits cherchent à construire des mots afin de nous interpeller

Le larynx continuait à nous étonner. Pour cette expérience, nous avions rajouté un micro-cravate ( que chaque personne utilisait pour l’expérience ), permettant de mieux entendre les personnes dans la cellule. Nous partageons ici les meilleurs moments. Nous sommes persuadés, à la vue des résultats, que les esprits cherchent à construire des mots afin de nous interpeller. Mais devant notre incompréhension, puisque ces mots sont étendus dans le temps de l’enregistrement, les esprits prononcent souvent le mot « non » afin de couper court à ce que nous croyons comprendre. L’exemple avec Peggy est très parlant. Elle demandait d’entendre un « oui », elle obtenait un « YO » ce qui est très drôle ! Reconnaissant la « manifestation » d’un certain humour, le larynx déclenchait la lettre « A » et ensuite « TEN » puis tout de suite après le mot « oui ». Il est évident que les esprits, après avoir prononcé le « Yo » ( comme une sorte de boutade ), lui demandaient « d’attendre » pour qu’ils puissent déclencher le bon mot c’est-à-dire le « oui ». Pareil pour les mots « chou » puis « toi » qui sont la manifestation d’une certaine affection ( entendons tu es chou toi ). Pour finir, la demande d’Angélique qui « insiste » pour avoir une combinaison avec le son « IN » n’a rien d’hasardeux vu les multiples possibilités de son que peut produire le Larynx. Les interactions que nous obtenons sont très prometteuses et vont certainement nous demander de revoir la manière d’appréhender ce dispositif. La semaine prochaine nous demanderons des conseils aux esprits lors d’une expérience médiumnique d’écriture automatique.

Le larynx nous fais entendre les mots "chou" et "toi". Peggy comprend que l'on cherche à lui dire qu'elle est chou !
Peggy demande un "oui", mais elle obtient un "Yo". Cependant, on entend après un "A" et "TEN" puis un "OUI".
Angélique demande une combinaison avec le son "IN". Après plusieurs demandes elle obtient enfin la combinaison demandée
Luciano demande le prénom de quelqu'un. On entend alors "Visa". Le prénom était "Dina"