Expérience TCI du dimanche 6 juin 2022

C'est toujours avec beaucoup d'étonnement que nous observons ce genre d’interaction sans équivoque

Beaucoup de choses pour cette journée. Elle commençait par une expérience médiumnique dans le cadre de nos séances dites "de littérature" le matin. Après la nouvelle histoire dictée par l'esprit de Henry, nous posions quelques questions aux esprits disposés à nous répondre. C'est durant cette expérience que Cathy demandait une fois de plus à l'esprit de son fils Julien de venir faire un signe reconnaissable en vidéo dans la Cellule de contact. C'est toujours avec beaucoup d'étonnement que nous observons ce genre d’interaction sans équivoque. Bien que l'image obtenue lors de l'expérience TCI soit floue, mal définie, l'on y voit nettement une forme pyramidale, sorte de triangle en 3D. Or, lors de l'écriture automatique du matin, le médium dessinait sur le papier deux triangles. C'était le signe que l'esprit devait réaliser afin d'attester non seulement sa présence, mais aussi le fait qu'il puisse interagir avec le matériel mis à sa disposition (voir les images d'illustration)

L'ensemble des images sont d'une très bonne qualité, les détails notamment des yeux sont édifiants.

Le reste de l’expérience n’était pas en reste. Nous recevions pour celle-ci trois personnes du CESAK (Centre d’Études Spirites Allan Kardec) situé à Paris. Sur les trois personnes, une pense avoir reconnu la manifestation de l’esprit de son père. Celui-ci décédait des suites d’un cancer du poumon, dû au tabagisme. Le plus troublant est sans contredit l’une des deux images obtenues, où l’on perçoit le visage d’un homme ayant, semble-t-il, une cigarette à la bouche. L’ensemble des images sont d’une très bonne qualité, les détails notamment des yeux sont édifiants.

Les extraits des enregistrements vidéo avec la cadence de 80 images par secondes.

Nous avons l'impression que, sans demande particulière de notre part, les esprits semblent vouloir nous dire des choses

Le larynx fonctionnait également ce jour-là. Bien que nous rencontrions encore des problèmes techniques, ce qui rallongea considérablement l'expérience, nous eûmes quelques interactions fortes intéressantes. Le premier étonnement est que ce procédé semble nous orienter dans une autre façon d’interagir avec nous, faisant preuve d'initiative. Nous avons l'impression que, sans demande particulière de notre part, les esprits semblent vouloir nous dire des choses. Prenons l’exemple de Johan qui une fois dans la Cellule entendait les mots: "Toi, Foi, Oui". Nous serions bien évidemment tentés d'en comprendre; "Toi tu as la foi"... Et lorsque Johan demande la confirmation pour le mot Foi, les esprits actionnent le mot "NON" laissant entendre qu'ils ne voulaient pas répéter les mots et ce détail est récurrent tout au long de l'enregistrement. Lorsque Johan se centrait alors sur des mots plus simples comme par exemple un "OUI", la réponse ne tardait pas de venir. Un autre exemple assez parlant est la réaction du Larynx lorsque Josselin (un prénom peut courant tout de même) demandait si un certain esprit était avec lui. Nous entendions "JO...LIN" qui est pour ainsi dire son prénom! Même si toutes les lettres n'y sont pas, il est difficile d'attribuer cela au simple hasard. Pour finir, Cathy dans la Cellule demandait à l'esprit de son fils si celui-ci avait réussi à réaliser le signe qu'ils avaient décidé ensemble avant la séance. Julien répondait par l'affirmation. Nous avons laissé l’exclamation de joie enregistrée lorsque nous apercevions dans l'enregistrement vidéo l’anomalie représentant une forme en triangle.

Johan est dans la Cellule, le larynx prononce les mots; toi, foi oui
Johan demande d'entendre à nouveau le mot FOI, mais la réponse est négative
Johan demande alors un mot plus simple comme OUI
Josselin demande si une personne est présente, le larynx prononce presque son prénom.
Cathy demande si Julien à réussit à faire le signe demandé auparavant
L'image apparait sur la vidéo et c'est la joie.

Il est heureux de constater une fois de plus que le phénomène se déploie hors de notre local lors des expériences de TCI

Du côté des internautes, il y avait également du monde. À l’heure où nous écrivons cet article, deux personnes nous ont envoyé le résultat de leurs propres enregistrements vidéo. Une seule image est à retenir. Nous y avons appliqué un contraste par zonage (renforcement des parties sombres et claires sans uniformiser le contraste sur l’ensemble de l’image) Et nous y percevons sans mal l’esquisse d’un visage. Il est heureux de constater une fois de plus que le phénomène se déploie hors de notre local lors des expériences de TCI. Malheureusement, le flux vidéo que nous transmettons via internet subit encore trop de fois la bande passante de notre connexion internet et rend souvent compliquer la visualisation des enregistrements ainsi faits, compte tenu de la pixellisation du signal.