Réunion Techniques

Réunion technique du mardi 5 février 2019

En attendant on ne chôme pas...

Un titre qui peut faire sourire surtout dans le domaine du paranormal. Cela sous-entend un travail acharné alors que dans l'imaginaire collectif les aspirants aux phénomènes non expliqués seraient plutôt plongés dans l'obscurité à attendre le fantôme. Il est difficile de faire entendre que cette recherche (si si c'en est une n'en déplaise aux puristes de l'éprouvette) doit passer par des sessions d'élaborations en tous genres pour être efficace. On reproche souvent que tous ces phénomènes sont le résultat d'un pur hasard, on ne peut donc pas nous reprocher de prendre notre temps pour justement l'éliminer de l'équation. Encore une fois, ce soir là nous "bossions" sur le programme informatique du Larynx virtuel et sur le réglage de l'enregistrement vidéo.

Du logiciel au casse tête chinois.

Au départ tout est simple, on installe des logiciels, ont les fait communiquer entre eux et on observe ce que cela peut donner. Mais dans la pratique les choses sont plus abstraites et ceci faut pour toutes les découvertes d'un nouveau matériel. Le plus compliqué pour nous est l'administration du drivers des caméras qui, au fur et à mesure de nos tâtonnements, nous révèle des couches successives de réglages. Un peu comme si vous construisiez votre château de carte sur une base et que soudainement vous en découvriez une plus solide et ainsi de suite. Bon tout ceci ne vient pas répondre à la question essentielle de la survivance de l’âme à la mort du corps me direz-vous. Nous en convenons, mais pour ce faire il nous faut cependant bien maitriser les outils mit à notre disposition. En tout cas, nous avançons et commençons toute de même à en voir le bout...

Le larynx virtuel, nous permettra d'entendre ce que veulent nous dire les esprits!

Pour cette partie de la mise au point pas besoin de mode d'emploi puisque le logiciel utilisé est entièrement construit par deux d'entre nous (voir les articles précédents). Là nous sommes dans le "made in IFRES" et nous ne trouverons pas de tutoriel à part les connaissances de nos ingénieurs. Les choses avancent à grands pas et Sébastien R, maitre d’œuvre, nous expliquait que nous pourrions assez rapidement réaliser des tests. Reste à savoir si d'ici là nous serons en mesure de démonter la cellule pour la remonter dans le futur local, les choses n'ayant pas l'air d'avancer rapidement de ce coté-ci...

Un prochain petit plus pour nos adhérents.

Il y avait comme un air de comité de lecture dans l'atelier ce soir là. Laurie présentait la petite brochure que nous enverrons prochainement aux adhérents, Catherine et Annick relisaient les articles pour ne pas laisser passer de coquilles. Nous sommes assez fier de ce renouveau. Nous espérons que toutes les personnes participants à l’effort collectif et qui le recevront chez eux apprécieront les informations qui y seront. L'équipe travaille déjà sur le prochain, avec d'avantage de contenu, plus intime, des réflexions, des études, enfin le partage de notre terreau...