Actualité de l'IFRESséancesTCI

Expérience TCI du mardi 14 mai 2019.

Premières constatations de la nouvelle configuration.

La chose la plus évidente est que nous avons bien plus de détails sur les vidéo. De plus la cadence de 80 IPS procure une fluidité remarquable, montrant bien la formation des images TCI (voir les extraits vidéos plus bas). L'on y décerne aussi beaucoup mieux les couleurs. On distingue également assez bien les perturbations de la brume dans le système de Strioscopie. Les formes aléatoires sont bien visibles et donnent de la "matière" à l'ensemble de l'image.

Cependant certains petits problèmes seront à résoudre. Le plus urgent est au niveau du collimateur du projecteur de formes aléatoires, qui laisse passer beaucoup trop de lumière parasite. Nous devrons rajouter deux lamelles de coupe flux (en bas et en haut) afin de ne projeter sur la brume qu'une image pas plus large que le panache de brume (une sorte de découpe). Il faudra également rendre étanche la colonne de tuyaux PVC qui conduit la brume jusqu'au foyer. En effet après une heure et demie d'expérience le sol de la Cellule est trempé par un écoulement goutte à goutte depuis la jointure des sections des tuyaux.

A l'instar de ces soucis, nous avons réussi à faire fonctionner la souri Wifi en utilisant une rallonge USB sur laquelle nous avons branché le récepteur WIFI. Une manipulation fort simple mais fonctionnelle. Les personnes qui se trouvaient dans la Cellule déclenchaient donc elles mêmes les vidéos et ce au ressenti.

Encore des récurrences.

Comme pour la semaine dernière, nous avons constaté des anomalies assez intéressantes. Bien entendu nous ne sommes pas encore entièrement satisfait du résultat, mais l'on observe sans mal des apparitions anormales, se formant ça et là sur les enregistrements vidéo. Nous pensons qu'il existe une relation étroite entre le mélange des deux caméras et la densité des formes aléatoires (support pour la manifestation). L'évolution des résultats se fera sans doute par la maitrise de ce mélange. Tout est dans la maitrise de la densité des apports utiles à l'ensemble.

Pas de résultat probant du coté du Satellite.

Le Satellite à Dijon fonctionnait de pair ce soir là. Amar et Sébastien étaient au fait, un faisant fonctionner l'installation TCI, l'autre assurant la liaison en direct avec la grande Cellule. Bien que des images nous parvenaient de Dijon, celles-ci ne nous semblent pas assez probantes pour les diffuser. Mais une remarque à été faite par Amar; Il semblerait que la récurrence commence à se manifester avec le Satellite. Nous nous sommes aussi rendus compte que la communication croisée espérée serait compliquée dans son aspect synchrone, puisque nous n’enregistrons pas dans la même fréquence d'image. Nous devrons donc revoir nos calculs et en l’occurrence les tableaux Excel pour les statistiques.

Les extraits vidéos.

test légende