Non classé

Mardi 5 novembre 2019

Les esprits : Amour et paix, amis de la transcommunication. Vous avez assimilé que votre champ mental était prépondérant dans vos expériences. Ce que vous voyez, entendez, touchez est pour nous un passage, une obligation, un chemin presque imposé. Ces jalons ainsi projetés sur votre monde nous permettent de l’appréhender. Lorsque nous arrivons à les maitriser alors nous élargissons, en vos intellects, le sens du possible et vous induisons de nouveaux repères.

Cet état de fait nous oblige à suivre le degré de vos connaissances afin de pouvoir les utiliser selon nos volontés et la manière de nous exprimer. Mais en dehors de ce tamis conceptuel nous n’avons pas besoin de cela pour exister. Notre volonté est identique à la vôtre et notre esprit une unité.

L’aspect de votre technique est par analogie la nôtre et c’est ensemble que nous avançons. Il est donc important que vous vous concentriez sur l’état actuel de votre recherche, et par cela même, rendre l’ensemble le plus stable possible (quand bien même ceci ne serait pas parfait). La stabilité du montage autant physique que théorique, en vos consciences, permettra l’étage supérieur. Il est alors important de parfaire ce que déjà vous avez conçus. A ce titre nous vous rappelons l’importance des vibrations, des ondes qui, en elles-mêmes, nous permettent de mesurer votre espace et ce en dehors de votre biologie.

Rappelez-vous des basses fréquences entre 10 Hertz et 20 Hertz, il serait utile à cet effet de coupler votre diffusion de brume à un générateur de vibration qui induira sur votre tuyau de propagation une vibration de 20 à 30 Hertz. Vous devez également revoir votre générateur de formes aléatoires, nous aimerions pouvoir agir davantage sur lui. La variation des intensités des formes devrait se faire en relation avec le larynx. Puis pensez à vos cadres et réglages des caméras, elles sont pour nous un souci. Notre adaptation est fastidieuse, nous sommes obligés d’agir fortement sur vos médiums pour palier à ce manque de réactivité.

Laurie : Que pensez-vous du nouveau protocole d’expérimentation audio que nous avons mis en place ?

Les esprits : Nous aimons beaucoup votre dynamisme. Beaucoup plus prompt aux phénomènes actifs que pendant de longues méditations. N’oubliez pas que nous devons agir sur votre dispositif, or nous ne le voyons pas et ne l’entendons pas. C’est au travers vous que nous pouvons mesurer nos effets. Si vous restez muet autant vouloir communiquer avec une carpe. La communication avec les esprits n’est pas sacrée, elle demande circonspection et respect soit, mais l’admiration est nuisible. Nous sommes faits de la même veine et l’amour pousse à l’exclamation pas au silence taciturne.

Laurie : Faudrait-il que la personne assise dans la Cellule voie le dispositif ? parce qu’actuellement il se trouve derrière ….

Sébastien : C’est-à-dire qu’ils se basent que sur nos sens, la vue éventuellement mais surtout l’ouïe.

Les esprits : Le technicien le voit quant à lui et nous nous servons de lui pour agir sur les éléments sensibles et sur vos oreilles pour contrôler nos agissements.

Laurie : Auriez-vous un conseil à donner à Sébastien de Dijon pour le Satellite ?

Les esprits : De la même manière, nous nous servons de son esprit pour palier à notre manifestation et son visuel. De ce fait sa concentration est primordiale. Pour le dispositif il faut bien comprendre que les deux flux vidéo sont importants. Le degré des fondus est trop faible, il faut s’attarder sur les bons réglages.

Laurie : Nous vous remercions infiniment et je vais vous laisser le mot de la fin pour ce soir.

Les esprits : Il n’existe pas de passage fortuit mes amis, les acteurs de cette aventure humaine sont ici et contribues à l’agglomération des forces vives. Il n’y a pas de fausses routes comme de mauvaises théories, il faut juste découvrir le cément qui unifiera tout ceci, vous y êtes proche, courage.

Gabriel