Actualité de l'IFRESséancesTCI

Expérience de TCI du mardi 25 février 2020

Quatre personnes se prêtaient ce soir là pour l'expérience. Deux d’entre elles étaient là pour la première fois. Aprés s’être rencontrer lors d'une de nos après midi de rencontre, nous les recevions dans notre local d'expérimentation. Les deux autres personnes étaient des habitués. Les images qui suivent montrent encore une récurrence flagrante. Les vidéos d'extraits d'où sont issus les images démontrent comment les anomalies se forment dans la brume. les images sont quant à elles contrastées pour en facilité la lecture. Bien qu'elles soient assez probantes, ces manifestations ne sont pas encore assez abouties. Nous avons encore du mal a pouvoir y observer de la qualité et du mouvement en même temps. Dans le passé, avec une configuration moins aboutie, nous avions bien plus de détails sur les images, mais nous ne pouvions observer en image la transformations de la brume. Avec la Strioscopie et la cadence élevée des caméras, nous voyons bien comment se forme les anomalies dans le mouvement, mais nous perdons en qualité, c'est à dire moins de finesse dans les détails. Les différentes réunions techniques que nous allons organiser prochainement auront pour but de nous lancer dans l’investigation théorique en vue d'améliorer le procédé. Il nous faudra aussi revenir sur nos problèmes budgétaires afin d'assurer la réalisation de ce que nous aurons décidé.

Petite précision sur l'image ressemblant à un Triskell. Elle a été reçue alors que Marlène se trouvait dans la Cellule. Devant l’évidence de la forme, elle nous expliquait que sa mère, Bretonne, avait une bague sur laquelle était gravé un Triskell (peut être pas dans le bon sens cependant). Un petit détail intéressant qui pourrait être perçu comme une identification. C'est avec ce genre d'information et dans la prolifération de cas similaires qu'on ne peut plus parler que de simples paréidolies, fruit du hasard.

Les extraits vidéos de l'expérience

Les vidéos ci-dessous sont issues de clips vidéo de 5 secondes enregistrés avec la fréquence de 80 images par seconde.

Du coté des internautes avec le Satellite

Pour cette expérience nous avions des nouveaux expérimentateurs via le net. L'une d'entre eux obtenait l'image ci-contre. Nous y avons appliqué un léger contraste par zonage. Nous y voyons sans mal un visage apparaitre. La vidéo qui a servi de support était produite par le Satellite qui simultanément fonctionnait avec la Cellule depuis Dijon. Les internautes ont effectivement la possibilité de réaliser leur TCI avec les deux flux vidéos.

Bien que Sébastien, le maitre d’œuvre du Satellite, est reçu des anomalies intéressantes ce soir là, aucune n'était suffisamment claire pour attester d'une transformation formelle.