Actualité de l'IFRESséancesTCI

Expérience TCI du dimanche 4 avril 2021

Nos expériences avancent dans le bon sens

Encore une expérience très satisfaisante, et cette fois-ci c'est du coté du son que nous avons eu des interactions très intéressantes. Les images qui suivent et dont vous pourrez voir la formation sur la brume dans les vidéos correspondantes (ci-après) sont également d'un bon niveau. Comme le faisait remarquer Amar lors des captations, la profondeur semble de plus en plus marquée dans les anomalies, donnant même une impression de 3D. Des visages, des chiffres, des lettres, nous avons obtenu cet après-midi là un florilège de ce qu'il est possible de capter avec ce genre de dispositif.

Les extraits vidéo

Les extraits qui se suivent sont issus des vidéos originales enregistrées lors de l'expérience. Elles ont été enregistrées dans une cadence de 80 images par seconde. (lors de l'expérience nous avons oublié de changer la date. Il s'agit bien du dimanche 4 avril et non 4 mars)

Le Larynx et ses premières interactions confirmées

C'est ici que nous aimerions attirer votre attention. Le larynx virtuel est en pleine construction. Plusieurs boutures avaient été réalisées, mais la plupart sont restées en gestation. Sébastien R, qui est aujourd'hui le réalisateur technique de cette partie de l'expérience, élabore depuis une nouvelle technique qu'il met au point d'expérience TCI en expérience TCI. C'est un véritable "apprentissage" qui est proposé aux esprits, isolant pour ce faire les voyelles du reste des sons possibles, afin de mieux observer les interactions, et ce sans être perturbé par un brouhaha.

Dans ce contexte, les sons sont produits par la pression que subissent les capteurs atmosphériques. Il y a cependant une proportion "aux parasites", qui seraient dus à des variations normales de la pression atmosphérique dans la Cellule. Les sons "plus fort que les autres" sortent du lot et démontrent une pression subite, étrangère à la normalité du moment dans la cellule. Les personnes qui y entrent s'essayent donc à l'échange, au contact, en demandant aux esprits d’exercer une pression sur les capteurs et ainsi de répondre précisément à un choix. Les deux exemples que nous diffusions dans cet article, montrent d'une part, l'interaction très positive que nous avons obtenue durant l'expérience, mais également et pour la première fois, l'image qui se joint au son et ce dans le même Timecode (en même temps). En plus clair les AAA ont été obtenus au même instant que les AAD étaient enregistrés dans la brume (photo ci-dessous). Bien qu'il manque sur la vidéo un A (on y voit plutôt un D) la synchronisation des lettres avec le son demandé est très intéressante et inédite.

Cathy qui se trouvait dans la cellule demandait aux esprits de faire trois A à la suite. Le larynx répondait précisément à cette demande (écoutez le son ci-dessous), et sur la vidéo se formait trois lettres dont deux AA. La probabilité du hasard est ici très faible compte tenu des difficultés à obtenir des lettres en vidéo et des sons choisis par pression atmosphérique. Bien entendu, seule la multiplication de ce genre d'interaction permettra de nous faire une idée plus claire du phénomène.

"On va faire trois A de suite…"

Ci-dessous, un autre exemple d'interaction intelligente. C'était Annick qui était dans la cellule. Sur l'enregistrement audio, on l'entend demander un I. Le son qui suit immédiatement est un I et d'une certaine intensité, qui n'a pas de commune mesure avec les autres petits sons parasites que l'on entend en sourdine. Ce dispositif encore en étude devrait nous permettre d'entendre des voix, des mots, des phrases, tout ceci actionné par un système qui ne peut être actionné par la volonté. Ces résultats sont très prometteurs et permettent d'éclaircir notre direction expérimentale.

"On va voir si ils arrivent à faire une succession de lettres..."