Réunion administrative et technique du mercredi 15 décembre 2021

Au niveau du larynx le choix se dirigerait plutôt vers la simplicité du système en optant pour une librairie de syllabes

Ce mercredi là, les choses se précisaient. La nouvelle forme du larynx virtuel se discutait autour du tableau blanc, envisageant une nouvelle élaboration, plus aboutie et moins "bricolage". Bien que le système soit encore à l'heure actuel en étude, nous nous projetions dans l'avenir. La psychographie de mercredi dernier ici en lien, nous incitait à de nouvelles considérations, que ce soit pour le son mais aussi l'image. Au niveau du larynx le choix se dirigerait plutôt vers la simplicité du système en optant pour une librairie de syllabes. En fonction des finances de l’association nous partirons sur 50 capteurs de pression atmosphérique. Avec 50 capteurs nous pourrons enclencher 45 syllabes, (en s'en réservant 5 pour enclencher d’autres paramètres). Le tout sera fixé sur une planche de contre plaqué de 110 sur 40 cm, placé en hauteur dans la cellule, face à l'expérimentateur, comme expliqué dans la dernière psychographie. Tout ceci sera acheté et construit dés janvier 2022.

En attendant mieux, le larynx change de place et se retrouve en bas du cadre de maintient, juste devant l'expérimentateur.

Sans crier gare et sans même penser à faire une expérience, nous avons vu apparaitre un visage dans la brume

Avec un peu de retard, nous faisions quelques rectifications également sur l’installation vidéo. Les derniers conseils des esprits nous orientaient vers l'amélioration des formes aléatoires, mais le changement dans la diffusion de la brume imposait certaines rectifications. La plus importante est sans contre dit "l'étalement de la lumière laser". Celle-ci demande en effet de recouvrir bien mieux le nouveau rideau de brume ainsi déployé. Il a donc fallu éloigner le cheminement laser de la brume, afin d'augmenter le champ de diffusion. Le résultat nous surprenait. En effectuant un simple enregistrement vidéo pour observer si il y avait un mieux dans la texture vidéo, nous observions une superbe anomalie (voir la vidéo ci-dessous). Sans crier gare et sans même penser à faire une expérience, nous avons vu apparaitre ce visage dans la brume. Tout ceci nous pousse à croire que ces êtres incorporels, suivent nos avancement et ne boudent pas l'occasion de nous interpeller.

Notre immense responsabilité nous oblige à la plus grande rigueur, aux sacrifices même, tel est important l'enjeu de cette recherche

Du coté de l'administratif, l'équipe faisait une avancé majeur dans les comptes et les projections budgétaires pour l'année à venir. Notre immense responsabilité nous oblige à la plus grande rigueur, aux sacrifices même, tel est important l'enjeu de cette recherche. Que ce soit pour les traces écrites sur tout ce qui à été fait et décidé, véritables dossiers que nous léguerons à ceux qui voudront bien reprendre nos travaux (là où nous nous étions arrêter avant de passer de l'autre coté), ou que ce soit pour la contrainte budgétaire énorme qui nous incombe et que nous essayons tant bien que mal de partager avec les personnes éprisent par cette question cruciale de notre devenir après la mort, Nous nous devons d’être irréprochables, c'est de l'avenir de l'IFRES qu'il est question.

Pour nous aider à aller plus loin