Actualité de l'IFRES

Expérience TCI du mardi 11 septembre 2018

Première expérience de la saison, des résultats satisfaisants.

Nous y étions, la saison des expériences TCI reprenait ce soir là. Difficile de retrouver ses marques après la pause estivale, mais heureux de reprendre l'aventure et de jauger l'ambiance expérimentale. C'est toujours un moment délicat, où il nous tarde de savoir si nous pouvons retrouver le niveau de résultat là où nous l'avions laissé avant les vacances. Le soulagement se faisait ressentir dès la première image. Le reste était pour ainsi dire vécu comme un "plus", pouvant alors, il est vrai, nous contenter que d'une seule image, tel est toujours impressionnant la captation de visage, de chiffre ou autre signe lors de ces expériences. Mais la providence le voulait autrement et nous renouions avec la multiplicité et obtenions des choses digne d’intérêt. Cependant, rien d'exceptionnel, mais la juste continuité de ce que nous sommes capable d’enregistrer avec cette configuration TCI.

Une période expérimentale transitoire.

Rappelons-le, nous sommes dans une période transitoire, puisque appelés à utiliser de futurs outils techniques. Le larynx virtuel sera la grande nouveauté de la saison. Il y aura également la transformation du système vidéo de la grande cellule, avec le passage en haute définition et l'augmentation de la cadence d’enregistrement (actuellement en 25 images par seconde, nous pensons pouvoir l'augmenter à 80). Toutes ces transformations emmèneront avec elles des fluctuations dans les résultats dues à une certaine adaptation. Mais ce sera le moyen d'améliorer le contact et très certainement d'aller plus loin dans la démonstration du procédé.

N'oublions pas le non moins fameux Satellite qui fonctionnait de paire (ce soir là avec la grande cellule) pour la première fois. Un tableau de bord spécifique (un fichier Excel générant des statistiques) avait été mis en place pour l'occasion. En visioconférence avec Sébastien, Laurie (en charge du tableau de bord) assurait la jonction technique, permettant ainsi de faire fonctionner les deux appareils en même temps. De son coté Sébastien (demeurant dans la banlieue de Dijon), effectuait la même chose que Joël, enregistrant la vidéo et la relisant immédiatement après l’enregistrement. Le but étant d'obtenir des images identiques ou en corrélation. Ce soir là le Satellite ne produisait pas d'image probante, le réglage de base n'étant pas satisfaisant. C'est aussi cela l'expérimentation ; l'observation de ce qui fonctionne ou pas. Sébastien cherchera le meilleur réglage pour la prochaine fois.

Nous voila donc lancés et nous étions heureux de faire l'expérience avec des nouveaux venus, comme Amar (présent dans l'atelier) et Caroline (via internet en duplex). D'ailleurs, mentionnons la nouveauté en la matière. En effet, nous nous sommes enfin dotés de la fibre, remplaçant notre ancienne et fastidieuse connexion ADSL. Il était donc aisé pour les internautes effectuant l'expérience de visualiser l'atelier en direct et d'obtenir un bon rafraichissement de l'image TCI. Dès les premiers instants, alors qu'Amar se trouvait dans la cellule, Angélique (via internet en duplex) recevait une image très intéressante depuis chez elle (Puy de Dôme). Elle figure dans la galerie ci-dessous.