Expérience TCI du mardi 22 novembre 2016

Un réglage médiocre!

Cette nouvelle expérience nous permis de conclure que le réglage actuel n'est pas fameux. Les images sont souvent sous-exposées ou sur-exposées. Le juste milieu est difficile à obtenir. Ce qui nous oblige à forcer sur les contrastes et ainsi détériorer la définition déjà très limitée. Cependant et malgré cet état de fait, nous avons réussi à obtenir des images d'incidences intéressantes, démontrant une fois de plus que le simple hasard ne peut ainsi produire des images si déférentes et dans une certaine constance. C'est d'ailleurs l'objectif de ces expériences. C'est en effet dans la multiplicité du phénomène que nous pouvons nous permettre de penser qu'il y a autre chose là dedans qu'une simple paréidolie. L'influence possible sur les mouvements aléatoires et les statistiques que nous pouvons en faire est instructif. L'amélioration du procédé pourra dans le future nous permettre d'obtenir des images beaucoup plus pertinentes. L'image numéro 5 montre un visage assez fin, alors que la 3 nous montre un être humanoïde assez difforme. La 4 nous montre encore une fois des lettres qui semblent formées le mot BIC...Là encore rien de certain, seule la formation de lettres semble être appréciable. La signification est quand à elle assez obscure.

Bien que des clips sonores aient été enregistrés, il ne nous est pas possible présentement de savoir si il y a quelque chose dessus. Il faudra pour ce faire les écouter un à un. Pascal qui était au pupitre son ne pu le faire en direct. Au moment où cet article est réalisé, nous n'avons pas reçu d'images TCI des internautes.

Un grand merci au habitués qui depuis chez eux ont contribué à l'expérience.

Expérience TCI du mardi 15 novembre 2016

Une mise au point délicate.

Encore une fois nous nous sommes rendu compte du manque de définition de notre installation. Le simple fait d'exporter une image à partir de l'enregistrement vidéo nous faisait perdre des informations numérique sur le fichier. Il faut dire que nous supprimons l'entrelacement de la vidéo afin d'avoir une image nette. Du coup nous n'avons qu'une seul trame et dés lors la définition est dégradée. Le logiciel que nous utilisions avant "fondait" les deux trames en une seule lors de l'exportation. Le logiciel actuel permet de supprimer l'entrelacement des trames vidéos. La garder rend difficile la lecture car les trames apparaissent en même temps et l'image semble alors dédoublée. Notre pauvre définition pal 4/3 est donc mise à rude épreuve.
Bien ceci étant dit, nous avons eu tout de même de bonnes images, surtout les dernières. Remarquez la finesse des traits de l'image ci-contre. Naturellement, la difficulté est de rendre le bon contraste et nous sommes certains que selon le réglage de votre écran, vous pourrez voir plus ou moins bien les détails. L'image numéro 2 est étrange. L'on y devine une sorte d'oiseau? Valérian qui était à l'intérieure de la Cellule ne pensait pas à un tel animal. La troisième laisse penser à un chiffre. Sur certaines l'on remarque très bien le regard.
Pour le son nous n'avons rien eu de bien concret. Pascal n'a pas encore pu étudier en profondeur les enregistrements de cette expérience. Ce qui reste troublant tout de même, c'est que ces images apparaissent dans un panache de brume en mouvement incessant et ce à un moment improbable, difficile à mesurer. Nous dépassons là le simple fait du hasard. Il nous tarde de mettre en place la configuration strioscopie et d'observer comment l'ensemble va interagir. Mais avons il va falloir faire encore d'autres mesures et construction. Merci aux internautes pour leur participation.

Expérience TCI du mardi 25 octobre 2016

Une expérience pleine d’enthousiasme.

Nous recevions deux nouvelles personnes pour cette expérience. Cindy et Mickaël. Nous sommes toujours très curieux de voir comment réagis notre installation face à du sang neuf. Façon de parler, mais il est intéressant d'observer les variantes possibles d'une personne à une autre. Nous avons enregistré 6 clips vidéos, un pour chacune des personnes entrant dans la Cellule. Le plus intéressant de tous était celui obtenu par Cindy. La première image ci-dessous montre très bien un visage féminin. Mais le plus remarquable est d'observer ce qui se passe directement sur la vidéo. En effet, l'on voit nettement apparaitre le visage en question, mais on peut également le revoir plus loin dans le clip, masqué par la brume, comme ci celle-ci était passée devant! En visualisant la vidéo avec un lecteur capable de lire le clip en avant et en arrière à volonté, l'on remarque sans mal ce drôle d'effet. Le visage semble resté fixe, alors que la brume passe devant. C'est la premier fois que l'on voit ce genre d'apparition. Cindy nous témoignait qu'elle se sentait "bizarre" à l'intérieur. Les autres clips vidéos n'avaient pas dhttp://ifres.org/wp-admin/post-new.phpu tout la même intensité et demeuraient dans la constance habituelle.

Nous n'avons pas enregistré de son durant cette expérience, nous n'étions pas assez nombreux dans l'atelier (nous parlons des personnes habituées aux maniement des appareils). Au cour de l'expérience, Joël déplorait un appauvrissement de la définition lors de l'exportation des images en provenance de la timeligne. C'est en allant fouiller dans les options d'exportation, qu'il s’aperçut que l'on pouvait choisir de conserver l’entrelacement des trames vidéos mais aussi de supprimer un filtre actif par défaut. Cette manipulation permit de conserver une bonne qualité d'image.

Observez donc ci-dessous le clip original et tentez de remarquer l'effet expliqué. Cette vidéo est compressée pour des raisons évidentes de stockage. Le format natif est du point Mouv sans compression. Nous espérons que vous ne déplorerez pas trop la qualité médiocre de l'encodage.

mardi 20 septembre 2016

Une expérience contrariée
Décidément la rentrée est quelque peu perturbée. Non pas par des esprits belliqueux, mais par des soucis de matériel assez usant. Pourtant nous avions pris la peine, ce soir là, et avant de commencer de bien placer les caméras, afin d'avoir un panache de brume suffisamment bien cadré. Mais c'était sans compter un autre soucis; le brumisateur. En effet, celui-ci s’arrêtait intempestivement sans que nous comprenions de suite la cause. Avant de découvrir le problème, nous dûmes stopper plusieurs fois l'expérience et attendre que la brume revienne. Le plus pénible a du être pour les internautes en duplex depuis chez eux, se retrouvant alors sans image et ce plusieurs fois. Il faut savoir que sans la brume, l'image reste noire. Sébastien et sa femme Fabienne, venu pour la première fois assister à une séance d’enregistrement TCI, ont du s'armer de patience avant d'espérer voir un semblant de résultat. Il aura fallu attendre leur tour pour remarquer des esquisses de visages d'une certaine qualité (image 3 et 4). Le plus important est de se rendre compte une fois de plus que la récurrence existe dans cet exercice.
Il faudra pour la prochaine fois, assurer le nettoyage du brumisateur, les céramiques étant toutes blanches, certainement recouvertes d'une fine pellicule de calcaire ou autre dépôt. La pause estivale n'a pas arrangé l'affaire et l'eau pourtant distillée à très certainement laissée un dépôt en s'évaporant...
Pascal qui devait assurer la partie son, n'a pas pu faire son travail dans de bonnes conditions, sans cesse obligé de remettre en route le brumisateur. Tout ceci rendait l'expérience fatigante et les résultats s'en sont ressentis d’ailleurs...Nous n'avons donc rien obtenu pour le son.
Encore une fois merci aux internautes pour leur participation. Kate, une de nos adhérentes habitant en Belgique, obtint une image (voir ci dessous) mais qui manque encore de définition. Mais l'exercice fut si difficile que cela mérite d'être partagé.

 

mardi 13 septembre 2016

Résultat de l'expérience TCI du 13 septembre 2016:

Une reprise difficile.
Difficile en effet de se remettre dans le bain après deux mois de pose. D'autant plus que nous avions réalisé quelques changement dans la configuration durant cet été, ce qui n'arrangeait rien. Pourtant ces changements sont salutaires, puisqu'ils doivent améliorer la configuration. Mais avant, il y a le flottement des réglages et ceux-ci peuvent rapidement devenir fatiguant (surtout à plus de 35 degrés dans le local...). Le plus délicat est d'imposer ces transitions techniques aux personnes nouvelles venant nous visiter. Ce soir là, Didier et Sylvie étaient présents à l’expérience pour la première fois et durent vivre avec nous les périples de l’investigation technique. Malgré ce flottement, ce sont eux qui reçurent la meilleur image, en l’occurrence Didier qui déclarait (au vu de l'image TCI reçue alors qu'il se trouvait dans la cellule) qu'il s'agissait peut être d'une de ses proches disparus (photo ci-contre). Ceci étant dit, nous recevions tant bien que mal 4 images, dont deux lettres très nettes, un F et un V (image obtenue alors que Catherine adhérente de l'association était dans la Cellule). L'ensemble est néanmoins médiocre, un faible résultat certainement du à un mauvais réglage. Le changement de configuration nous obligera à revoir encore l'ensemble caméras/vidéos projecteurs/laser. Nous déplorions pour l'expérience une image sombre, demandant un réglage du contraste important. Au niveau du son, plusieurs clips ont été enregistrés par Pascal. Ceux-ci n'ont pas pu êtres étudiés sur l'heure. Nous devrons les réécouter ultérieurement. Pascal annonçait déjà que l'ensemble des quatre microphones était très sensible, captant en sourdine des sons en provenance de l'extérieur de la Cellule. Nous devrons donc régler le gain des entrées micro afin d'éviter d'enregistrer toutes sortes de sources sonores polluantes.

De leur coté les internautes participaient au duplex. Sébastien (notre secrétaire adjoint) participant depuis chez lui à l'expérience enregistrait 5 images dont une assez intéressante (ci-contre)Un simple contraste par zonage (renforcement des zones sombres et assombrissement des zones sur-exposées) a suffit à faire ressortir des détails invisibles.

En conclusions, un début poussif, mais qui cadre bien avec les orientations techniques que nous avons choisi. Il n'existe pas d'acquis dans cette recherche et l'amélioration du dispositif nous demandera encore pour longtemps de longues séances de réglages en tout genre.