Expérience de TCI du mardi 12 décembre 2017

Une dernière expérience avant la nouvelle année!

La validation de notre travail se fera dans la durée. Recommencer sans cesse les expériences, améliorer le procédé et recommencer... Faire des statistiques, mesurer les récurrences, la pertinence des images, la relation avec le simple hasard et recommencer...C'est le lot de l'exigence qui est le théâtre de notre travail. C'est ainsi que nous perpétuons les expériences et tentons d'en comprendre tout le sens. Sans s’arrêter sur notre intime conviction, nous nous lançons dans cette étude avec passion. Cela demande de la patience, de la dévotion et un certain sens de l"inédit, en tentant à chaque fois de ne pas nous laisser aller aux dogmes en tout genre. Tout reste à découvrir et à l'heure où la science commence à reconnaitre que la mort du corps n'est pas la fin de l'existence, ni même de la conscience (loin cependant des images d’Épinal habituelles), nous tentons à notre niveau d'apporter une réponse structurée, éclairée par notre expérience.

Ce soir là nous étions peu nombreux dans l'atelier. Plusieurs personnes inscrites ne purent en effet venir à l'expérience. C'est donc trois personnes qui entrèrent dans la cellule. Du coté des internautes, nous avions en duplex les mêmes personnes que la fois dernière, des habitués qui nous permettent d’expérimenter à distance. La première personnes qui entrait dans la cellule était Annick. Nous obtenions alors, dans un clip de 10 secondes environ, deux images assez intéressantes. La deuxième montre des chiffres et des lettres forts intrigants...Après c'était Gérard, (un très ancien habitué de nos expériences, présent depuis pratiquement le début de notre aventure) qui entrait à l'intérieur. Nous recevions là aussi deux images, une constance en ce moment. La deuxième est assez réussie, montrant un visage de trois quart avec une énorme oreille...Nous terminions cette petite expérience avec Micheline, une habituée de la cellule. Les images sont impressionnantes. Sur la première image le visage semble très proche, comme écrasé contre une vitre et la deuxième image montre des lettres semblant former le mot "RIC"...

Les extraits vidéos que nous publions dans cet article font un focus sur comment arrivent ces anomalies.

Du coté des internautes.

Nous avons en duplex depuis un moment une participante, se prénommant Angélique, qui arrive à obtenir de son coté une certaine récurrence. Rappelons que pour ces duplex nous envoyons via internet (aux personnes inscrites pour l'expérience), le signal vidéo directement issu de la cellule de contact. Nous essayons par ce principe d’attester la bilocation du phénomène et la possibilité de recevoir des images différentes avec le même aggloméra vidéo. L'image ci-dessous montre des lettres que nous n'avons pas obtenu de notre coté. Que peuvent-elles signifier?

Une fin d'année avec des perspectives techniques prometteuses.

Cette expérience concluait bien l'année 2017. Nos prochains rendez-vous seront consacrés entièrement à la mise à jour technique de notre Satellite afin de nous lancer le plus rapidement possible dans l'expérience des communications croisées. Une fois terminé, celui-ci partira à Dijon et fonctionnera de pair avec la Grande cellule. Nous pourrons observer si les entités en mouvement lors de nos tests pourront nous faire parvenir des images significatives en deux endroits différents...

Expérience de TCI du mardi 28 novembre 2017

Une expérience de plus et les mêmes constations.

Renouveler les expériences et obtenir les mêmes résultats peut paraitre improductif. Pourtant l'obtention de ces anomalies est primordiale pour la suite des opérations. Avec le même réglage, le même procédé et des personnes différentes, nous obtenons une récurrence plus que probante. Reste que nous devons encore contraster les images, appliquer des ralentis sur les enregistrements pour observer l’apparition des visages et autres lettres. Le cadence de 25 image par seconde fini par devenir gênante pour la clarté du phénomène. Nous nous apercevons bien qu'il faudrait aller au-delà. Nous y réfléchissons sérieusement et envisageons l'achat de caméra qui permettrons au moins une cadence de 50 images par seconde.

Nous recevions pour cette expérience Patrick et Myriam nouveaux venus dans l'atelier. Quatre personnes en tout entrèrent tour à tour dans la Cellule. C'est Micheline qui commençait, suivit de Patrick, Myriam et Catherine. Les images obtenues sont assez intéressantes:

L'image de Patrick est intrigante. Nous y percevons un chiffre ressemblant à 77...Là encore aucune corrélation avec quelque chose de personnel. Les images de Myriam sont tout autant étranges. La numéro 2 semble montrer un visage avec un chapeau...L'image de Catherine est presque amusante. Nous y lisons "RALE", avec le "E" à l'envers. Les images obtenues par Micheline ne sont pas en restes et complètent admirablement bien cette expérience. Les vidéos ci-dessous sont comme à l'habitude des extraits afin de montrer la formation de ces anomalies.

Du coté des Internautes.

Carton plein pour une fervente collaboratrice via internet. Alors que Patrick était dans la cellule, Angélique depuis chez elle (du coté de Thiers dans le Puy-de-Dôme) recevait une image qu'elle définissait comme étant celui d'une femme avec la tête tournée vers la droite. L'image ci-dessous numéro 116 montre effectivement un visage féminin avec peut être une main devant la bouche. Puis dans un autre moment, alors que Catherine était dans la Cellule, Angélique recevait l'image numéro 314. Pour elle, elle y percevait des lettres ou chiffres. Après un contraste accentué, nous y percevons un prénom ou ce qui y ressemble : "LESLI"...Ce qui est remarquable c'est que de notre coté nous recevions au même moment : "RALE"....

C'est expérience sont vraiment très étonnantes. Mais qu'allons nous pouvoir observer lorsque le Satellite fonctionnera de paire avec la Cellule? Nous avons vraiment hâte de pouvoir mettre cela en place. Ce sera Sébastien qui depuis Dijon l'actionnera...

Merci à toutes les personnes qui étaient présentent pour cette expérience qu'elle est été là physiquement ou pas.