La Doctrine Spirite

Résumé de la doctrine spirite

La doctrine spirite, codifiée par Kardec, repose à la fois sur une méthode expérimentale et sur une philosophie moralisatrice.

Principes du spiritisme expérimental

Selon la doctrine spirite, l’être humain serait schématiquement constitué de trois éléments : Le corps physique, le périsprit et l'âme ou esprit.

Les différentes matières organiques, les os, les muscles, le sang, etc. constituent le corps physique. La personnalité, l’intelligence, la conscience, la volonté, etc. sont propre à l'esprit. L’énergie qui assure la liaison entre la matière corporelle et celle, plus subtile, de l'esprit, se nomme "périsprit" (littéralement autour de l'esprit).

Au moment de la naissance, les trois éléments se trouvent intimement liés. Après le décès, le corps se décompose, retrouvant sa nature atomique. L’esprit (comme la plupart des éléments atomiques également) continue son existence, secondé pour un temps plus ou moins long, par le périsprit.

C'est cette énergie qui agit sur la matière lors des expérimentations de contacts spirituels. Celles-ci sont possibles grâce à la présence d’une ou plusieurs personnes douées de facultés spéciales que l'on nomme communément médium. Pendant le contact, l'esprit étranger s'identifie avec le médium, utilisant ainsi ses organes ou énergie pour transmettre ses propres pensées.

Principes de la philosophie spirite

La philosophie spirite développe les concepts suivants :

C’est en tant qu’esprit que chaque créature est destinée à évoluer vers toujours plus de perfection. La vie spirituelle est la base même de toute existence, elle préexiste et survie à tout et est la charpente de toutes formes matérielles. La vie spirituelle n'est pas en dehors de l'Univers mais est constituée d'un principe encore inconnu. La science à ouvert de grandes possibilités de compréhension de ce principe en explorant toujours plus loin la physique atomique et la mécanique quantique. Le premier principe immuable de l'évolution est le libre arbitre, c’est-à-dire la liberté et la responsabilité. L'amour est le crédo de l'évolution de toutes les espèces, un amour qui, en absolu, est très loin de ce que l'on entend communément par ce mot. Cette loi universelle conduit au progrès puis à la perfection qui, selon les esprits, est la simplicité absolue.

La progression suppose l'incarnation selon une échelle allant de la simple cellule à l'homme. Notre investigation actuelle ne nous permet pas de savoir ce qui pourrait être bien plus évolué que notre espèce. Mais il est évident que l'homme n'est pas la finalité de l'évolution pour l'esprit. Sur terre tout esprit est lié temporairement à un corps de matière. Cette symbiose soustrait temporairement la conscience du souvenir antérieur. La conscience reste à ce jour encore bien mystérieuse pour la science. L'on comprend les mécanismes biologiques mis en mouvement dans le phénomène de la pensée, mais l'on ne peut à ce jour expliquer ce qui produit la conscience du moi ! Cette amnésie temporaire permet à l'esprit de pouvoir réaliser sa vie et sa progression, sans être conditionné par la mémoire antérieure de ce qu'il fut ou par des souvenirs pénibles. Les mauvais penchants de chacun, les vocations, ect. sont autant d'indications sur ce que pouvait être notre vie antérieure, ses effets sur notre vie actuelle et le pourquoi nous pouvons vivre certaines épreuves. La vie terrestre est un temps d’épreuve et de probation destiné à corriger les défauts dus à notre évolution. Une personne peut être incarnée plusieurs fois. Le nombre et les conditions des incarnations dépendent de la manière dont une personne progresse. Les conditions de la vie sur la terre découlent de situations antérieures à la naissance et également des décisions prises au cours de la vie. Après le décès, la position occupée dans la vie spirituelle correspond également au mérite personnel.

Les esprits désincarnés peuvent communiquer avec l’humanité. L’objectif de cette communication avec l’au-delà est double. Premièrement, obtenir des informations sur la vie spirituelle et deuxièmement en tirer un enseignement pratique. Les esprits arrivés à un haut niveau d'évolution, témoignent de leur joie et enseignent comment atteindre un bonheur semblable. Les esprits encore peu évolués sollicitent des conseils et attestent de leur souffrance causée par leur manque d'amour et de charité.

Les axiomes relatifs au Spiritisme les plus connus sont : « hors la charité point de salut », « il n’y a de foi inébranlable que celle qui peut regarder la raison face à face à tous les âges de l'humanité », « naître, mourir, renaître encore et progresser sans cesse, telle est la loi ».