La Cellule Itinérante de l’IFRES et son partenariat.

Notre nouveau partenaire de rechercheUn travail de longue alène.

Depuis le commencement de notre recherche, nous avons rencontré beaucoup de personnes, obtenue beaucoup de promesses, écouté beaucoup de conseil avisé, mais jamais nous avions jusqu'ici rencontré des personnes engageantes avec un vrai sens moral.
Au court de notre cheminement nous avons perdu de vu quelques personnes qui furent importantes dans la réalisation de notre identité. Des périodes douloureuses qui nous obligeaient à la remise en cause, non sur nos acquis, mais sur la façon de travailler et de partager avec les autres. Ces "lâchés prise" ouvraient de nouvelles routes avec de nouvelles dynamiques. Nous rencontrions alors des personnes providentielles qui nous permirent de progresser et de nous orienter dans une nouvelle ère.
C'est ainsi que les rangs de l'ifres se remplissaient de nouveaux collaborateurs, chacun apportant avec lui sont lot de bienfaits pour l'association. Les quelques membres fondateurs de l'ifres encore présent se voyaient alors entourés d'une nouvelle dynamique.

Rassemblons les forces vives.

Présentation de la cellule Itinérante au chateau de Fougeret

Ce genre d'étude rassemble et fait naitre des amitiés. Elle peut aussi engendrer des frustrations et de la colère. Mais jamais le but ne doit-être oublier et celui-ci est on ne peu plus clair. Vouloir communiquer avec le monde des esprits, mettre en évidence la magnificence de l’être vivant et rendre tangible des facultés encore largement méconnues n'est pas un objectif récréatif ni le prétexte à la légèreté. Il s’accommode cependant très bien de la camaraderie, mais peut s'enliser facilement dans l'exclusivité, l'orgueil et la nonchalance.
C'est en toute connaissance de cause que le partenariat que nous faisons avec le GREPP prend son envol. C'est un travail consensuel qui suit une inspiration profonde.

La Cellule Itinérante en présentation au chateau de FougeretLa Cellule Itinérante des perspectives captivantes.

Depuis longtemps déjà, l'idée de créer une Cellule transportable était émise. Le travail que nous avons souhaité faire avec le GREPP a permis d'initier ce nouvel aspect de notre recherche. Ce n'est donc pas une seconde expérimentation TCI, mais la continuité de celle que nous réalisons à l'IFRES. Il faut s'entendre sur la valeur rajouté, cette Cellule itinérante permettra d'observer le phénomène TCI que nous étudions en dehors de notre local, mais aussi dans d'autre application telle que la communication croisée (possibilité de recevoir la même image (ou complémentaire) simultanément en des endroits différent. La consécration de ce travail portera un coup décisifs à la simple explication de la paréidolie (effet d’optique). Car même si nous recevons deux images floues mais complémentaires, par exemple d'un coté 1+2 et de l'autre 3, il sera difficile d'expliquer ce phénomène par l’interprétation de formes brumeuses. Recevoir de telles images est donc un nouvel objectif pour nous, ayant commencé dans le genre avec les duplexes via internet que nous réalisons avec les internautes lors de nos séances de TCI (voir la page explicative).