Expérience TCI du dimanche 19 décembre 2021

La nouvelle bouture du Larynx nous demande beaucoup d’effort, que ce soit pour la mise en place physique du dispositif qu'au niveau même du programme qui oblige des adaptations pour ainsi dire sur le fait

Les expériences TCI de l'année 2021 se terminaient avec cette série d'enregistrements. Le contact fut assez difficile à obtenir et les premiers clips vidéo ne montraient aucune anomalie particulière. Cinq personnes se succédaient dans la Cellule et seulement trois obtenaient des résultats. Le larynx, bien que corrigé depuis la dernière séance, montraient encore des faiblesses, notamment des plantages successifs. Cependant nous ne pouvons parler d'échec, même sans résultat notoire, car chaque expérience est une invitation à la progression en rectifiant les problèmes rencontrés lors des séances. La nouvelle bouture du Larynx nous demande beaucoup d’effort, que ce soit pour la mise en place physique du dispositif qu'au niveau même du programme qui oblige des adaptations pour ainsi dire sur le fait. Cette nouvelle perspective fait cependant naitre un nouvel engouement et donne beaucoup d'espoir.

Pas d'anomalie particulière sortant du lot, mais la continuité de ce que nous obtenons habituellement

Pour ce qui est de l'expérience vidéo, les résultats n'étaient pas des meilleurs. Pas d'anomalie particulière sortant du lot, mais la continuité de ce que nous obtenons habituellement. Des visages, et ici un chiffre, non identifiés. Nous nous rendons compte que depuis le changement de diffusion de la brume, les images sont moins présentent mais assurément plus fines. Il nous faudra revoir prochainement le générateur de formes aléatoires, en d'optant pour des formes plus rondes.

Elles démontrent bien que le phénomène n'est pas réduit à une situation géographique et se manifeste chez les personnes connectées avec nous, lors de l'expérience

Pour cette expérience nous accueillons des nouvelles personnes que ce soit in situ ou via internet. Les personnes depuis chez elles réalisaient leurs propres enregistrements vidéo et après coup les visualisaient image par image. Deux anomalies (parmi les dizaines d'autres que les internautes nous faisaient parvenir après la séance) sont à retenir et après contraste par zonage, montrent sans l’ombre d'un doute deux visages. Impossible cependant de savoir si ces images ont été obtenues dans le même laps de temps que la Cellule et son Satellite. Mais elles démontrent bien que le phénomène n'est pas réduit à une situation géographique et se manifeste chez les personnes connectées avec nous, lors de l'expérience.

C'est pourquoi nous avons lancer une cagnotte en ligne, proposant nos objectifs en matière d'investissement, notamment pour le Satellite

Le Satellite quant à lui ne donnait pas d'anomalies significatives. Il faut rappeler encore une fois, que nous déplorons pour cette configuration des problèmes techniques qui suppose un investissement financier que nous ne sommes pas en mesure de réaliser. C'est pourquoi nous avons lancer une cagnotte en ligne, proposant nos objectifs en matière d'investissement, notamment pour le Satellite. Bien que nous ayons déjà obtenu par son intermédiaire des images surprenantes, nous constatons des faiblesses matérielles qu'il nous faudra tôt ou tard rectifier. Par exemple, le petit vidéo projecteur qui est censé projeter les formes aléatoires sur la brume est en panne. Les caméras (d'un autre temps encore dans une définition 4/3 et analogiques) répondent très mal à la lumière stroboscopique). Nous sommes persuadés que lorsque nous aurons fait évolués techniquement le Satellite, nous entrerons dans une autre dimensions au niveau des résultats.